Aix-en-Provence : la caméra superloupe, une invention française

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Jeux Olympiques, Roland-Garros, Formule 1, Tour de France, Coupe du monde, Euro… Il n’y a plus un grand événement sportif sans ces superbes ralentis, incroyablement détaillés. Tous sont l’œuvre d’une entreprise française : Digital Vidéo Sud, leader européen du ralenti et inventeur de la fameuse superloupe. Le succès est tel que la marque "superloupe" est devenue un nom générique dès que l’on parle de ces ralentis détaillés. Des images rendues possibles grâce à des caméras ultra rapides mises au point à Aix en Provence, près de Marseille dans les Bouches-du-Rhône.

Derrière cette technologie, on ne trouve pas un ingénieur en optique, mais un reporter d’images, fan de football. Il a commencé comme opérateur de ralentis pour les matchs de l’OM sur Canal+. Juste avant la coupe du monde 1998, il décide de se mettre à son compte et de créer une société fournissant des ralentis pour les chaînes. Le service n’existant pas en Europe, la société devient incontournable. En 2004, elle brevète une caméra capable de filmer 500 images par seconde, contre 75 pour les meilleures de l’époque. C’est la superloupe, lancée avec TF1 et Canal+.

Les chaînes françaises deviennent ainsi les premières au monde à diffuser des ralentis impeccables. De quoi rendre jaloux les diffuseurs du monde entier et faire connaître notre Aixois à l’international. Pour l’Euro 2016, Digital Vidéo Sud a mis en place un dispositif spécial. Il sera visible à partir des premiers quarts de finale : en plus des superloupes du bord du terrain, il y en aura une petite nouvelle placée derrière les buts. Elle donnera un angle totalement inédit, avec l’impression d’être assis juste derrière les cages, une vue imprenable sur ce qu’il se passe dans la surface. Et toujours des ralentis impeccables où, cette fois, on pourra apprécier tout le travail du gardien.