Ain : le boulon magique qui prévient quand il est desserré

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Ain : le boulon magique qui prévient quand il est desserré

Cette idée formidable, on la doit à un spécialiste du ferroviaire : VapéRail, installé juste à côté du Lac de Nantua, à Montréal-la-Cluse dans l’Ain (1). Il est spécialisé dans les éclisses : ces pièces, avec d’énormes boulons, qui font la jonction entre deux morceaux de rails consécutifs. Les boulons doivent donc être parfaitement serrés. Sinon, le train risquerait de dérailler.

Son dernier modèle est capable de prévenir le centre de maintenance quand un boulon commence à se desserrer. Du coup, on peut intervenir avant qu’il n’y ait un incident. Au lieu d’aller vérifier au hasard ou de changer une pièce qui serait encore bonne. La détection s’effectue à l’aide de deux petites lamelles placées à l’intérieur du boulon. Elles font plus ou moins contact, ce qui fait passer plus ou moins de courant quand le boulon est mal serré. Une technique finalement assez simple, encore fallait-il y penser.

Évidemment, la SNCF est vivement intéressée. Une homologation est d’ailleurs en cours. On devrait voir les premiers systèmes d’alerte le long des voies au printemps. Mais c’est surtout le genre de technologie qui s’exporte à merveille. Les trains allemands, le métro de Singapour pourraient bientôt en être équipés. Un bel exemple de la France qui gagne grâce à l’innovation.

Pour autant, la technologie n’est pas réservée au ferroviaire. Elle pourrait servir partout où les boulons doivent rester parfaitement serrés : pilonnes, échafaudages, joints en plomberie et pourquoi pas… sur des meubles vendus en kit. Le bricoleur du dimanche recevrait alors une alerte sur son téléphone indiquant qu’une vis se desserre, avant que l’armoire ne s’écroule. Mais pour cela, il faudra attendre que les prix baissent. Car à 20€ le boulon magique, la visserie revient aujourd’hui plus cher que le meuble.