Qui sera élu "Meilleur Expatrié de l'année" ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Le site Internet d'aide aux expatriés Français, Le Petit Journal, organise le concours du Meilleurs expatrié de l'année.

Qui sera élu "Meilleur Expatrié de l'année" ?

Ce concours est réservé aux Français qui travaillent dur à l'étranger et non pas aux Anglaises qui glandouillent en France, Louise Ekland est donc hors concours.
L'organisateur est un site Internet d'aide aux expatriés Français, appelé Le Petit Journal.
Rien à voir avec l'émission de télé, ce qui n'empêche pas son fondateur, Hervé Heyraud, de recevoir des lettres d'amour à l'intention de Yann Barthès.

Sauf que Yann Barthès ne travaille plus au Petit Journal.

Tant qu'à se tromper, autant y aller franchement !

Alors pourquoi ce concours ? Justement parce qu'on a tous besoin d'amour et de reconnaissance, y compris les Expatriés. En effet, d'après le fondateur du Petit Journal, beaucoup d'expatriés souffrent du syndrome "Gérard Depardieu".
C'est-à-dire : "j'ai quitté la France et pourtant je l'aime toujours !!! Surtout le fromage et la charcuterie !'"
La plupart des expatriés souffrent vraiment d'être vus comme des traitres exilés fiscaux, alors qu'ils ont juste déménagé pour un boulot, un rêve ou un conjoint, c'est le blues de l'Expat'.

Regardez Laurence Haïm, la correspondante d'i-TELE aux États-Unis, dès qu'elle a eu l'occasion de revenir en France, elle l'a saisi.
Et la voilà depuis hier "Porte-Parole d'Emmanuel Macron", vu comment il se casse la voix en meeting, Porte-Parole, ça va être du boulot et il faut vraiment aimer la France.
En tout cas, Laurence Haïm a jusqu'au 15 janvier pour déposer sa candidature aux Trophées des Français de l'Étranger.

Les gagnants se verront offrir un billet d'avion pour recevoir leur médaille au Quai d'Orsay.
Malheureusement c'est un billet aller-retour mais je suis sûr que nos expatriés reviendront, car Français un jour, Français toujours !