La guerre du cassoulet

  • A
  • A
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Le 20 février à New York, 25 chefs américains s'opposeront dans "la guerre du cassoulet".

Nous allons vous parler de la troisième édition de la Guerre du Cassoulet !

Cassoulet War comme on dit en anglais, puisque la bataille aura lieu à New York. Le 20 février, elle opposera 25 chefs des galaxies de la Grosse Pomme, Boston, Chicago et Philadelphie.

Il n'y aura pas d’armes ?

Non mais les jets d'ail sont autorisés, puisque les cuisiniers sont libres de revisiter le cassoulet.
On a déjà vu un concurrent jeter oignon, paprika et chorizo dans son chaudron, pour offrir une version basque de cette spécialité du Languedoc.
Mais ce n'était rien à côté d'une recette afro-asiatique à base d'haricots rouges, de riz blanc et de merguez, le tout mariné dans une soupe à la queue de bœuf. Franchement, il y a de quoi se faire flageolet par les puristes !

Chacun met son grain de sel ?

Exactement, c'est tout l'intérêt de ce plat qui déchaîne les passions. Comme dit le chef étoilé André Daguin : "le cassoulet n'est pas une recette, c'est une dispute entre des villages".
Greenwich Village, East Village, chacun ses goûts. Et c'est sûrement pour ça que les États-Unis apprécient ce ragoût qui a maintenant son National Cassoulet Day.
Pour enterrer le hachoir de guerre, trois prix seront finalement attribués : la recette la plus authentique, la plus audacieuse et le prix du public.

Qui organise cette sympathique compétition ?

D'Artagnan, la marque spécialiste du confit de canard. Derrière cette promotion de la gastronomie française, il y a aussi une bonne œuvre. Le jury profitera des plats mais les recettes en dollars iront à Action Contre La Faim.