Airbnb accusé de vider Paris

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le zoom éco est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Les différents maires des arrondissements de Paris accusent le site de location entre particuliers Airbnb d'être à l'origine de la baisse de la population dans le centre de la capitale.

Airbnb, accusé de vider Paris.
La population dans le centre de la Capitale a baissé de 5 % en 5 ans et les Maires d'Arrondissement accusent le site de location entre particuliers "AirBnB".

C'est sûr que si vous etes propriétaire d'un deux pièces, dans le centre de Paris, mieux vaut le louer à des touristes de passage sur AirbNb plutôt que de faire une location classique au mois, à une famille. Cela vaut d'ailleurs pour toutes les grandes villes du pays

Le phénomène n'est pas anecdotique puisqu’à Paris, il y a maintenant plus de chambre à location sur AirbNb (88.000) que de chambre d'hôtels (75.000).
Et donc, ça commence à devenir franchement problématique. D'abord, pour les hôteliers qui subissent une concurrence déloyale, car eux doivent respecter tout un tas de norme, et payer des cotisations sociales plein pot.
Mais surtout, et c'est ça qui est nouveau, cela devient problématique pour les habitants eux-mêmes.
Car plus d'AirBnb, ça veut dire moins d'appartements disponibles à la location, donc des prix qui augmentent. Et ça veut dire également plus de nuisance dans les copropriétés, avec un va et vient incessant de touristes qui débarquent en pleine nuit avec leurs grosses valises dans les escaliers.

Qu'est ce qu'il faut faire ? On ne va pas interdire AirBnB !

Non, mais il faut éviter que cela devienne un Business, avec des appartements entièrement dédiés à cela, et que cela reste occasionnel.
les Grandes villes, d'ailleurs, prennent des dispositions en ce sens.
 
- À New York, la Mairie interdit à un propriétaire de mettre plusieurs appartements en location.
- À Londres, vous ne pouvez pas louer un appartement plus de 90 jours/an.
- À Amsterdam, c'est 60 jours/an, Maximum !

Et, à Paris ?

À Paris, la limite a été fixée à 120 Jours mais, les contrôles sont rares.
Néanmoins, la tendance est bien la régulation.
En 2019, Les revenus que vous percevez avec AirbNb, seront automatiquement transmis au Fisc.

Est-ce qu'on ne risque pas d'étouffer, de tuer, ces nouvelles plateformes internet ?

Il faut arrêter avec le mythe de la start-up qui débute : AirbNB est valorisé 25 milliards de dollars soit deux fois le groupe Accor.
On ne voit pas au nom de quoi, il faudrait accorder à AirBnB, un traitement de faveur sur les normes ou la fiscalité.