Quelle est l'autonomie d'une voiture électrique aujourd'hui ?

  • A
  • A
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Ségolène Royal affirme que les voitures électriques d'aujourd'hui ont une autonomie de 400 kilomètres.

Le Vrai-faux de l’Info avec Ségolène Royal qui était l’invitée, hier, du Grand rendez-vous d’Europe 1.

La ministre de l’Écologie veut booster la voiture électrique, arme majeure contre la pollution, grâce à la prime versée de 6.000 euros pour ceux qui s’équipent et aux progrès des constructeurs. Les réticences des consommateurs n’auraient plus lieu d’être.

Ségolène Royal : "L’autonomie de la voiture électrique aujourd’hui, c’est 400 km. Quand vous savez que le transport moyen quotidien, c’est 20 ou 30 km, donc avec 400 km le frein à l’autonomie est levé".

L’autonomie de la voiture électrique est aujourd’hui de 400 kilomètres, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est faux. Une seule voiture, en fait, est capable d’atteindre ce niveau d’autonomie, c’est le Modèle S de Tesla, qui coûte quand même 140.000 euros à l’achat. On ne peut pas dire qu’elle soit, franchement grand public. 

En fait, Ségolène Royal confond l’autonomie testée en laboratoire, sur des bancs à rouleau qui ne touchent jamais le bitume, et l’autonomie réelle dans la vraie vie. Cela n’a rien à voir. Exemple : avec la voiture dont parle justement Ségolène Royal, la Zoé, commercialisée cette fin d’année par Renault et qui affiche sur le papier ces 400 kilomètres d’autonomie. En réalité, les vendeurs préviennent c’est plutôt 300, et pour répondre à la grogne des acheteurs qui se sont retrouvés en rade, la marque a mis en place un simulateur. Mettons que vous vouliez faire un Paris-Lille ce matin, ce que la voiture permet en théorie.

Donc 280 kilomètres ?

Vous ne pourriez pas parce que vous dépasseriez les 50 kilomètres-heures, qui sont la vitesse optimale et qu’il fait froid, le système compense.

Selon Renault, vous parcourerez au maximum 150 kilomètres, après il faudra recharger, à Roye ou à Péronne, donc, vous montrer patient. Car même en accéléré, en supposant que vous trouviez une prise, il faudra 2h40 pour recharger à 100% votre voiture. C’est donc simple, ce trajet Paris-Lille aujourd’hui, il va vous prendre cinq heures et même chose pour le retour. Cela reste un sacré frein à l’achat d’une voiture, d’autant plus que le réseau de bornes de recharge n’est pas encore optimal.

Où en est-on ?

Il existe 15.000 points de charge public aujourd’hui. 15.000 prises que se partagent 80.000 véhicules électriques en circulation, en France. Il y en aura bientôt 200 sur autoroute, mais on est loin de l’objectif d’un million de bornes que s’est fixé Ségolène Royal d’ici trois ans. Donc c’est vrai que l’électrique progresse, que ces voitures sont parfaites pour les trajets quotidiens, mais il faudra encore quelques efforts sur l’autonomie notamment, pour dépasser le marché de niche. Il s’est vendu 20.000 voitures électriques en 2016, c’est à peine 1% des immatriculation totales.