Coup de gueule contre la mode détox

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Après les fêtes de fin d'année, la mode est à la détox. Les citron est notamment vanté pour ses vertus.

Le vraix-faux de l'info : la mode détox passée au scanner.

Difficile d'éviter l'injonction dans la presse cette semaine. Il faut détoxifier votre corps, le nettoyer de ses excès, à grand renfort de cures, de jus, de remèdes miracle. Au JT de France 3, on convoque une nutritionniste pour vanter sa décoction au citron : "Il est acide et alcalin, c’est-à-dire qu’il va adoucir le corps. Idéal pour purifier le foie et nettoyer ses intestins."

Le citron est alcalin, il adoucit le corps. Vrai ou faux ?

C’est faux. Et si vous entendez parler des vertus alcalinisantes de certains produits, sachez que c'est un mythe. Aucune étude au monde n’a jamais prouvé l’effet d'un aliment sur l’équilibre en acidité de notre corps, pour une raison simple : chaque chose que vous ingérez atterrit dans votre estomac, qui est un bain d’acide chlorhydrique. Par définition, tout ce qui le traverse devient acide. Le pancréas va jouer le rôle de tampon, et si les résidus des aliments que vous mangez peuvent rendre vos urines plus acides quand vous les évacuez (comme dans le cas d’un régime hyper protéiné), cela ne veut pas dire que votre corps fonctionne mal, au contraire, il s'auto-régule. Car le taux d’acidité dans le corps reste toujours constant : compris entre 7,38 et 7,42 de pH. Quand ça déborde, on vous hospitalise, et c’est le signe que vous avez un problème grave : une maladie par exemple, ou bien vos reins ne fonctionnent pas (on vous met sous dialyse), enfin vos poumons peuvent avoir un problème qui fait que vous respirez mal et ne rejetez pas assez de CO2. Mais aucun jus de citron, jamais, ne vous guérira.

Donc les régimes alcalins, on oublie. Est-ce que les cures détox peuvent purifier le foie ?

Non. Le concept même est absurde, car le foie n’a aucun besoin d’être purifié : ce n'est pas un filtre de voiture qui pourrait s’encrasser. Son rôle est de transformer, de stocker puis d’épurer justement les toxines qui arrivent dans votre organisme. L’ammoniac, par exemple, il le transforme en urée. Et à moins d’avoir une cirrhose, donc un foie malade, ou un réel empoisonnement, il fonctionne normalement : il ne se booste pas, ne se soulage pas. Des diététiciens britanniques ont d’ailleurs prouvé il y a deux ans, dans une étude, l’inefficacité totale d’une dizaine de cures détox qu’ils avaient testées.

Alors je ne veux pas trop vous chagriner si vous employez des remèdes de grand-mère. On sait que les extraits d’artichaut ont quelques vertus, par exemple, ils améliorent la sécrétion de bile, mais on ignore à quelle dose et l’effet reste extrêmement léger. En réalité, il n'y a pas de solution miracle pour se sentir mieux : les sensations de lourdeurs, de ballonnement ressenties après les fêtes sont dues à la dilatation de votre estomac. Cela passe avec un peu de bon sens : boire de l'eau, bouger, remplacer les graisses par des légumes. La bonne nouvelle, c’est que ça ne coûte rien, contrairement à ce que ces nutritionnistes invités des plateaux télé veulent vous vendre (dans le reportage de France 3, une eau détox à l'ananas). Ce marché surfe sur nos peurs (comme celle de la malbouffe) et sur nos croyances ancestrales (les rites de purification). Un Français sur trois avale des compléments alimentaires aujourd'hui. Un marché qui pèse, en France, plus d’1,6 milliards d'euros.