Cérémonie d'investiture : Trump a-t-il oui ou non fait un bide ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Donald Trump affirme qu'il y avait plus d'un million de personnes lors de son investiture vendredi dernier. Vrai ou faux ?

Le Vrai-faux de l’Info avec la polémique du week-end, aux États-Unis, la première de la présidence Trump.

C’est une querelle d’image, ce qui n’est guerre surprenant : combien de personne ont assisté à la cérémonie d’investiture, vendredi ? La presse a raillé un bide, Donald Trump lui-même l’accuse de mentir.

Donald Trump : "I made a speech, I looked out, the field — it looked like a million, a million and a half people. They showed a field where there was practically nobody standing there… and it said we drew 250,000 people. Now, that’s not bad, but it’s a lie".

Le Président a vu un million de personnes le jour de son inauguration, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est faux et cet acharnement de la Maison-Blanche à nier l’évidence consterne les critiques. Des pans entiers du national Mall étaient clairsemés vendredi, voire carrément vides, même chose dans les gradins qui bordaient la parade. Des milliers de photos le prouvent qui comparent les deux événements. Des spécialistes convoqués par les médias ont estimé la foule vendredi, entre à 250.000 et 600.000 personnes. Difficile d’être plus précis, l’espace aérien est fermé ce jour-là. En 2009, lors de sa première élection, Barack Obama avait rassemblé de 1,1 à 1,8 million de personnes. Le problème, c’est qu’il n ‘y a pas de comptage officiel, le service des parcs nationaux y a mis fin en 95, après une polémique justement. Mais Donald Trump, clairement, n’a pas eu une audience formidable même si d’autres ont fait pire. Quand Bill Clinton a été réélu en 97, il n’avait rassemblé au même endroit que 250.000 supporters.

Ce qui semble incroyable c’est que Donald Trump se crispe, qu’il aille jusqu’à mentir sur un sujet mineur.

La presse en est à publier les chiffres de tickets de métro utilisés ce jour-là, 570.000, moitié moins que huit ans plus tôt. Mais cela illustre le degré de défiance qu’il y a entre la presse et cette nouvelle administration, parce qu’encore une fois, l’affluence vendredi est comparable à celle qu’avait eu Georges Bush, 300.000, puis 400.000 personnes en 2001 et 2005. Ce qui est encore plus logique quand on sait que Washington a voté à 90% pour Hillary Clinton, Trump n’a recueilli dans la capitale que 4% des voix. C’est simple, 12.723 personnes exactement, ont voté pour lui. Pas de quoi remplir le National Mall. À la télévision, il ne bat pas non plus de record : 31 millions d’Américains ont regardé la cérémonie, c’est mieux qu’Obama en 2013, 20 millions, mais moins qu’Obama en 2009 : 38 millions. Cette année-là un concert géant, et gratuit avait rassemblé les plus grandes stars deux jours avant sur le Mall, Aretha Franklin avait chanté a l’investiture. Donald Trump lui, s’est retrouvé seul pour son show.