Combien de bouteilles en plastique sont-elles recyclées ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Brune Poirson affirme que l'on ne recycle que 60% des bouteilles en plastique.

Vrai-Faux : La France, cancre du recyclage des plastiques.

Le gouvernement envisage de réinstaurer un système de consigne pour les bouteilles en plastique, les canettes, les piles : cela fait partie des pistes pour améliorer la collecte des déchets en France, mauvaise élève en la matière, regrette Brune Poirson, la secrétaire d’État à la transition écologique.

"La performance de la France en terme de collecte et de recyclage des déchets plastiques est insuffisante.  Pour les bouteilles en plastique, c'est 60%. L’objectif c’est de recycler 100% des plastiques d’ici 2025"

On ne recycle que 60% des bouteilles en plastique. Vrai ou faux ?

C’est vrai, et c'est préoccupant. La France est le premier producteur au monde d’eau en bouteille. Il s’en vend 190 par seconde dans notre pays, c’est colossal, et il faut y ajouter les contenants de lait, de lessive, les shampoings… En tout 480 000 tonnes de bouteilles vides arrivent dans nos poubelles chaque année, mais seulement 280 000 tonnes vont être recyclées. C’est trop peu : d’autres pays, comme l’Allemagne, ont des taux très supérieurs. Ils ont mis en place des consignes, c’est efficace. Mais c’est loin d’être un solution miracle, et cela ne permettra en aucun cas d’atteindre les 100% de plastique recyclés en 2025. Car les bouteilles ne représentent que 10% des déchets en plastiques qui sont produits en France. Et pour recycler le reste (les emballages alimentaires, les déchets de l'automobile, du bâtiment…), nous sommes encore plus à la traîne : seuls 22% de nos plastiques sont recyclés, en tout, alors que la moyenne en Europe atteint 31%.

Pourquoi ce retard ?

Les meilleurs élèves n’ont pas mis en place que des consignes. Ils ont interdit la mise en décharge, par exemple, ce que le gouvernement refuse d’envisager. Ils ont également des filières plus matures. Le secteur français est éclaté, le tri n'est pas bien fait à la source, et les entreprises du secteur de la plasturgie sont trop petites pour investir vraiment dans la recherche. Le taux d’incorporation de plastique recyclé dans les produits plastiques est extrêmement faible : 6%. En réalité, le polymère recyclé est fragile et ne peut être utilisé seul : il faut le mélanger à de la matière neuve. Par ailleurs, il se dégrade vite et ne supporte que trois à quatre cycles de recyclage : on ne fait donc que retarder la mise en déchet. C’est le paradoxe que soulignent nombre de chercheurs : pour recycler davantage de plastique, il faut en produire toujours plus. Et notre production augmente, alors qu’il faudrait la réduire. On retrouve déjà ce plastique recyclé dans nos océans, nos rivières, où il se disperse en nano-particules.