Combien consomme-t-on de produits importés ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Florian Philippot affirme que l'on ne consomme en tout que 15% de produits importés.

Le Vrai-Faux de l’Info avec le protectionnisme Intelligent de Florian Philippot.

Le porte-parole du Front National est formel : l’une des mesures phares du programme de Marine Le Pen, l’instauration d’une taxe de 3% sur les produits importés, serait sans conséquences sur le pouvoir d’achat.

Florian Philippot : "La consommation de produits étrangers dans votre consommation, c’est 15%. Donc c’est tout à fait minime. C’est insensible".

On ne consomme en tout que 15% de produits importés, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est vrai en moyenne et uniquement pour les biens que consomment directement les ménages. La part des importations dans notre consommation s’élève, selon l’Insee, à 12,2%, selon les données de 2012. Mais ce chiffre ne veut pas dire grand-chose. D’abord cette moyenne cache d’énormes disparités. Les activités immobilières comme l’hôtellerie ou la construction par exemple, pèsent dans la consommation des ménages. Or là, zéro importation. Si l’on retranche ces activités purement domestiques, la part des produits importé grimpe déjà à 35%. Ensuite, ça va dépendre des produits. On n’importe, par exemple, que 21% de ce que l’on mange. On peut donc envisager de changer de produits, d’acheter français. Mais 75% de ce que l’on porte sur soi, les vêtements, les chaussures, 80% de nos médicaments, 91% de nos ordinateurs ou encore de nos produits informatiques. Bref, la part des importations dans les dépenses directes des ménages peut être très élevée. Ensuite, il y a toutes les dépenses indirectes. Quand vous achetez du chocolat, le Cacao est importé. Même chose pour vos fenêtres en PVC, même si vous achetez français, le pétrole pour faire le plastique, il vient de l’étranger. Ce taux de pénétration dans notre économie de produits importés est évalué autour de 24%. Donc une taxe de 3%, non, ne serait pas insensible.

Elle serait même contre-productive ?

C’est pour cela que le Front National n’a pas l’intention de l’appliquer à tout, selon l’un des concepteurs du programme. Les producteurs qui importent pour fabriquer en France par exemple, pourraient être exemptés. De même que certains pays, au terme de négociations. Si la France reste dans le marché commun par exemple, les produits européens en seraient exemptés. Cela paraît pragmatique, raisonnable, mais cela pose un autre problème. C’est que cette Taxe est censée financer une prime pour le pouvoir d’achat de 15 milliards d’euros mais qu’elle pourrait au final rapporter moitié moins.