Le talent de la semaine - Alain de Mendonça

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Emmanuel Duteil s'intéresse à Alain de Mendonça, l'homme qui vient de racheter le voyagiste FRAM.

Alain de Mendonça a 45 ans. Cela fait 15 ans qu'il travaille dans le secteur du tourisme. Tout a commencé avec le site internet Caravelle. On est alors en 2001. Cela faisait quelques années qu'il réfléchissait à ce projet. Il a eu l'idée deux, trois ans plus tôt avec un ami lorsqu'il faisait son MBA à Harvard, aux Etats-Unis. C'est à cette époque qu'il a commencé à se rendre compte que le secteur du voyage était bouleversé par la révolution internet. Il a alors décidé de lancer un site internet en France, quelques mois malheureusement avant les attentats du World Trade Center. Cela a alors été la catastrophe, puisque les réservations ont chuté de 83%.

Paradoxalement, cette période a finalement été une opportunité pour lui. Le site Promovacances était alors en train de sombrer. Il décide alors de le racheter. Dès 2002, le business commence à repartir. Depuis, c'est un véritable succès. Le groupe est aujourd'hui le leader français sur le marché du voyage sur internet avec ces deux marques, Caravelle et Promovacances, avec 15% du marché. Il est toujours aux commandes de l'entreprise qu'il a fondée. Au-delà du tourisme, il est surement devenu l'un des meilleurs spécialistes en France des montages financiers, parce qu'il a fait entrer des partenaires financiers, il les a fait sortir, vendant d'une certaine manière plusieurs fois la même entreprise. 

Avec FRAM, Alain de Mendonça s'attaque à un gros défi : le groupe est en grosse difficulté. Et puis là, il y a des agences à gérer, ce qui est une donnée nouvelle pour lui.  Il en est certain, FRAM a tous les atouts pour repartir. C'est selon lui la deuxième marque la plus connue dans le secteur du tourisme en France, après le CLUB MED. Il compte appliquer ce qui a fait sa force chez Promovacances et Caravelle, c'est-à-dire une gestion au cordeau du risque d'invendus. Même si chaque marque va garder son identité, il va y avoir une centrale d'achat commune. Il se donne deux ans pour redresser l'entreprise. Terrible ironie du sort, il a racheté FRAM juste avant les attentats de Paris. La semaine après les attentats, les reservations de Promovacances ont reculé de 15%, celle de FRAM se sont effondrées de 40%. Mais cela repart, les réservations de Promovacances sont à nouveau positives. Manifestement, Alain de Mendonça sait rebondir dans l'adversité.

Les émissions précédentes