Fonctionnaire dans une mairie, il est payé à ne rien faire depuis 10 ans

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Walid Berrissoul, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour, dans le Kiosque d'Europe 1.

La presse nationale pour commencer.

Tout d’abord, la bataille de Mossoul.

Direct Matin regarde vers l'Irak, alors que "la reconquête de Mossoul se prépare", le gratuit s'interroge : sera-ce "Le coup décisif contre Daesh ? ".

Le sujet fait aussi la une de Libération pour qui "le fief de l'EI ne tient qu'à un fil".

Ou encore de La Croix qui pose "Les enjeux de la bataille de Mossoul".

L'Opinion se pose une autre question : "Hollande est-il hors-jeu ?".

La réponse, c'est le dessinateur KAK qui semble la donner. Il a croqué le président nu devant une table de poker. Ses vêtements sont sur la table, il ne lui reste que deux cartes en main. "Avec un jeu pareil, ça serait dommage de s'arrêter" se dit alors François Hollande.

Aujourd’hui en France s'intéresse, lui, aux "Orphelins de M. Hulot".

Autrement dit, tous ceux qui ont été sonnés par son refus de se lancer dans la bataille présidentielle. "Cela reste une frustration terrible pour lui, j'en suis persuadé. Il a des regrets" confie l'un de ses proches. "Il ne va pas très bien" selon un autre. "Nicolas est replié en famille. Je pense qu'il a vécu l'épisode avec beaucoup de douleur..."
Mais alors pourquoi a-t-il jeté l'éponge ? Réponse de Yannick Jadot, candidat à la primaire chez les verts : "Des rumeurs ont circulé de manière pas très sympathique et il a voulu protéger sa femme et ses enfants".

De son côté, L'Humanité s'intéresse à Jean-Luc Mélenchon et à "sa France insoumise".

Jean-Luc Mélenchon qui, selon Le Figaro, veut séduire les déçus du Parti socialiste. LE FIGARO qui publie ce matin les résultats d'une enquête étonnante : 84% des personnes interrogées "n'excluent pas de voter à la présidentielle au-delà du clivage traditionnel Droite-gauche".
Elles sont 53% à penser que "La France a trop souvent remis à plus tard les réformes", qu'il faudra aller vite "même si cela doit provoquer un blocage du pays pendant plusieurs semaines".


Axel de Tarlé pour l'économie

"Dans cinq ans, il y aura des recharges électriques dans tout le réseau français de Total"

L’interview du Directeur-Général de la branche Marketing de Total est à lire sur LaTribune.fr.

 Total croit beaucoup à l'électricité : "Le 21e siècle sera électrique" confiait le patron de Total, Patrick Pouyanné.

Total veut installer, dans les cinq ans, des bornes de recharge rapide dans ses stations-services en France.

LE DG de la branche Marketing & Services estime que la voiture électrique pourrait représenter 10 à 20% des nouvelles immatriculations dans le monde d’ici à 10 ans à l’exemple de la Zoe qui est la grande vedette du stand Renault au Mondial de l’Auto.

Ces bornes de recharge rapide entraineront fatalement le changement de la disposition station-service. "Pendant les vingt minutes que durera la recharge, nos clients prendront le temps de venir boire notre très bon café et profiter des services offerts par nos stations !".

Total veut ainsi créer des espaces de détente, des bureaux équipés de WiFi, des aires de jeu aménagées pour les enfants mais aussi profiter de l’occasion pour inciter au shopping avec la vente de gadget, à défaut de vendre de l’essence.

Mais, ça veut dire que la consommation d'électricité va beaucoup augmenter ?

L'idée, excepté pour les longs voyages qui nécessitent de recharger en cours de route, c'est de charger sa batterie la nuit lorsque le réseau électrique est totalement sous utilisé.

L’avantage est que le coût est divisé par deux et que l’on peut faire le plein d'électricité.


Eva Roque pour le programme télé

À pleine dents à 19 heures sur Arte.

La saison 1 de cette série documentaire fut un régal. La deuxième l’est tout autant. C’est donc reparti pour cinq épisodes de ce road-movie culinaire avec Gérard Depardieu et son ami, le chef Laurent Audiot.
Ce soir, étape en Ile de France, notamment à Méréville, la capitale du cresson. Une plante qui nécessite beaucoup d’eau.
Pour visionner l’extrait, cliquez ici.

Les voilà dans une champignonnière à Chantilly, dans la dernière entreprise qui fait du jambon de Paris, ou au potager de Courances. À chaque fois, Depardieu touche, sent et goûte évidemment.
Il laisse remonter les souvenirs à la surface comme à Milly-la-forêt, quand Catherine, cultivatrice, lui fait sentir de la menthe séchée.

Depardieu est toujours Obélix, un gargantua des temps modernes, qui se goinfre, oubliant parfois qu’il est filmé.
Un Depardieu que l’on aime, drôle, émouvant et érudit qui distille avec gourmandises ses connaissances sur l’histoire de la cuisine et des produits.
Cinq épisodes tournés en Europe et au Maroc, à dévorer sans modération.

Si vous voulez poursuivre cette expérience gustative, le chef Audiot dévoile ses recettes sur le site internet d’Arte.


Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Trois Unes dans la presse quotidienne régionale.

Deux citations :

"Mon devoir est d'avancer", ça c'est François Hollande qui répond au Dauphiné Libéré avant sa visite à Florange.

"Je pense qu'il est suicidaire", ça, c'est Édouard Martin sur le président dans Le Progrès. L'ancien leader CFDT des hauts fourneaux, désormais élu socialiste européen, estime que les récents propos du président ont signé son arrêt de mort.

Un casse-tête dans l'Union, celui des vacances d'automne. Elles débutent, après-demain en plein milieu de semaine. Un calendrier qui perturbe aussi bien les parents que les professionnels du tourisme.

L'histoire du jour, c'est "4.000€ par mois" et c'est cadeau !

Et ça fait 10 ans que ça dure ! Depuis 2006, Bosko Herman est payé par la commune de Sainte-Savine, dans l'Aube, et ce alors même qu'il ne travaille plus pour cette collectivité. Une affaire ubuesque souligne l'Est Eclair, qui représente à ce jour près de 500.000 euros d'argent public. Explication : en 2006, après cinq ans de détachement, le maire de Sainte-Savine souhaite que Bosko Herman, directeur général des services, regagne sa mairie d'origine à Vitry-le-François. C'est le début d'une longue bataille judiciaire et administrative qui voit la mairie contrainte de payer 75% du salaire de son fonctionnaire jusqu'à ce qu'il retrouve un poste équivalent, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle. Et ce n'est pas faute de chercher : 49 candidatures envoyées l'an dernier, 34 entre janvier et aout 2016. Peut-être est-il aujourd'hui desservi par son passé mais jusqu'à quand s'interroge l'Est Eclair. Va-t-il pouvoir retravailler ? En tout cas, c'est en 2023 que Bosko Herman est censé prendre sa retraite.


Walid Berrissoul pour la presse américaine

À deux jours du troisième et dernier débat avant l'élection, Walid Berrissoul a épluché la presse américaine pour qui, la pression est bien plus du côté d'Hillary Clinton.

oui, sans doute aussi par effet de saturation par rapport aux déboires sans fin de Trump.

C'est vrai que ce matin, la presse américaine s’interroge beaucoup plus sur les casseroles du camp Clinton et notamment sur les mails de son directeur de campagne, piratés et publiés, lentement, jour après jour, par Wikileaks.

Pour le Washington post, c'est en partie là-dessus que va se jouer le débat, parce que discréditer Trump ou plutôt le laisser s'enfoncer tout seul, ça ne marche plus. Les gens se sont fait pour la plupart leur opinion. Hillary Clinton va devoir enfin parler d'elle et donc de ses mails piratés.

Ça fait des jours voire des semaines qu'on en parle mais qu'est- ce qu'on y apprend ?

C'est moins spectaculaire que les scandales sexuels de Trump.

Surtout, on y découvre une Hillary Clinton très calculatrice et complètement dans le contrôle:  "la moindre blague, le moindre tweet " est validé par ses conseillers, s'amuse le Los Angeles Times.

C'est justement cette image-là, franchement pas naturelle, analyse le Washington Post qui rebute encore beaucoup d'électeurs indécis.

Ça doit créer une drôle d'ambiance au QG de Clinton, ces mails internes publiés ?

ah oui! ces mails internes, un peu comme partout, ce sont ces petites vacheries sur le dos des collègues. Sauf que là: c'est publié tous les jours et il en reste 22. Ce qui fait qu'au lieu d'être dans l'euphorie d'une possible victoire, raconte le site Politico, c'est plutôt la paranoïa au QG d'Hillary Clinton.

Même si certains ne perdent pas leur humour, avec ce petit pense-bête dans les toilettes: "vous ne partagez pas votre brosse à dents, alors ne partagez pas votre mot de passe".