Le réseau ferré obsolète de l’Île-de-France

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Anne Le Gall, Alex Taylor et Antonin André font le point sur l'actualité du jour.

Axel de Tarlé

La Cour des Comptes s'alarme de la dégradation des transports en Ile de France : 40 % des voies ferrées ont plus de 30 ans ! Alors que, de l'aveu même de la SNCF, le matériel est considéré comme usé au bout de 25 ans. Vous avez même 15 % des caténaires en Ile de France qui ont plus de 80 ans et même 5 % qui dépassent le siècle.

En cause : des décennies de sous-investissements.

Effectivement, c'est plus valorisant d'inaugurer des gares TGV à Saint Jean de Luz ou à quimperlé plutôt que de rénover des caténaires en Seine Saint-Denis ou dans le Val-de-Marne. Rappelons que l’Île-de-France représente 40 % du trafic national. Résultat, des trains bondés, en retard, en panne, etc. Des millions de salariés arrivent stressés au travail. Cela devient un problème pour la compétitivité du pays, l'attractivité de l’Île-de-France, qui génère un tiers de l'économie française. Soyons honnête, la prise de conscience a commencé et les travaux sont engagés. La remise aux normes va couter cher : 50 milliards, soit 800 euros par Français. La SNCF manque de moyen et subit deux handicaps. L’Île-de-France bât un double-record. Le record du prix du transport le moins cher d'Europe, car les usagers ne payent que 30 % cout réel. Record aussi du taux de fraude le plus élevé, qui atteint 30 à 40 % sur certaines lignes !


Anne Le Gall

Voici les cellules vivantes qu'on bricole dans son salon.

Quel est le point commun entre une lampe phosphorescente, du parfum, de la bière ou des crèmes antirides ? On peut  fabriquer tous ces produits chez soi à l'aide des bonnes bactéries. Pour élaborer une lampe, par exemple, on met des bactéries en contact avec de l'ADN de luciole. On fait proliférer ces bactéries et au bout de 2 jours, vous obtenez dans un tube à essai une solution lumineuse phosphorescente bleue. Cette ampoule reste allumée tant qu'on nourrit les bactéries à l'intérieur, avec du jus de pomme par exemple.

Ce n’est quand même pas si simple que ça ? Et si… Désormais, on peut tous potentiellement faire ce genre de manipulation biologique a la maison grâce à un nouvel objet. Un laboratoire de poche qui vient d'arriver sur le marché et qui a reçu hier un le prix d'innovation Netexplo. Ce mini labo baptisé AMINO, conçu par le MIT et développé au Canada, se compose d’une mallette en bois avec éprouvette, centrifugeuse, frigo, et petit tableau de bord électronique. Cela rappelle les kits de petit biologiste pour enfant. Grâce à lui , n'importe qui peut fabriquer avec un peu de motivation des levures, des arômes alimentaires, des parfums , des pigment pour faire de la peinture et même du rétinol, le composé des crèmes antirides. Demain, on pourrait potentiellement crer de l'insuline pour diabétiques avec ce genre de mini labo. Toutes ces merveilles pour 700 euros, le prix d'un ordinateur portable premier prix.

Cela fait un peu peur quand même, qu'on puisse jouer aussi facilement à bricoler des cellules.

Dans un recette tout dépend des ingrédients, ici les bactéries vendues avec l'appareil,  sont inoffensives bien sûr. Et puis si quelqu'un veut bricoler des virus dangereux, il faut déjà qu'il les vole dans un laboratoire... c'est une autre histoire.


Alex Taylor

Des marionnettistes espagnols incarcérés pour apologie du terrorisme.


Raul Garcia et Alfonso Lazaro font partie d’une troupe de marionnettistes, "titeres desde abajo", "les marionnettistes d’en bas." Ils ont été incarcérés vendredi dernier pour apologie du terrorisme après la représentation d'un guignol pour enfants pendant le carnaval de Madrid. L’un des personnages a brandi une pancarte ALKA ETA, « vive l’ETA », sensé être un jeu de mots avec Al Qaeda. En plus il y a eu des scènes où l’on a vu un juge pendu et une religieuse violée. Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire hier soir. L’apologie, "enaltecimiento", la glorification du terrorisme, est un délit en Espagne.


Affaire embarrassante pour la nouvelle maire.


Manuela Carmena, ex juge elle-même, maire de gauche, s’est excusée auprès des parents et auprès de l’association des victimes du terrorisme, qui a porté plainte. La maire s’est tout de même étonnée de l’incarcération des marionnettistes. Pablo Iglesias, le leader de Podemos (la gauche radicale qui fait partie du conseil municipal) est allé plus loin, disant que la satire n’est pas un délit et saluant les camaradesmarionnettistes. Tout ceci dans une situation politique très tendue – l’Espagne n’a toujours pas de gouvernement, et la droite est furieuse d’avoir perdu les mairies de Madrid et de Barcelone. Cela montre aussi, comme en Irlande du Nord il y a 2 jours, que la simple mention de sigles comme l’IRA et l’ETA suffit pour remuer le passé, même si dans les deux cas les organisations ont renoncé aux armes.