Emmanuel Macron dans Paris-Match et la France, neuvième puissance mondiale : les experts d'Europe 1 vous informent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Antonin André, Axel de Tarlé et Anne Le Gall font le point sur l'actualité du jour.

Antonin André, expert politique

Emmanuel Macron en Une de Paris-Match avec son épouse qui parle pour la première fois. Ensemble sur la route du pouvoir c’est le titre en Une, au moins c’est clair et sans ambiguïté !

Emmanuel Macron roule pour Emmanuel Macron, c'est un homme politique comme les autres à la conquête du pouvoir et qui ouvre son album de famille à nos confères de Paris-Match. Photo avec le chien, un bébé dans les bras donnant le biberon, et Brigitte Macron donc qui raconte leur histoire et l’ambition d’Emmanuel, on est bien dans les canons de la communication politique à l’ancienne. Comme quand on va au 20h de France 2 un dimanche soir pour ne rien dire ou si peu. Le singulier Emmanuel Macron s’est banalisé en un temps record.
C’est Jean-François Coppé dans sa cuisine avec son épouse, François Fillon dans la Sarthe avec ses enfants. Classique, presque un peu has been ! Un comble pour le moderne Macron. Qu’importe le seul message à retenir c’est qu’Emmanuel Macron veut le pouvoir et qu’il s’organise : tout à l’heure, il sera à Londres avec un programme officiel pour le ministre de l’Économie et un programme non officiel avec un déjeuner avec une vingtaine de patrons de start-up pour leur vendre "En Marche" et au passage lever des fonds.

Est-ce qu’Emmanuel Macron n’est pas en train de devenir trop ouvertement ambitieux au point de poser un problème pour le président ? On a l’impression qu’il s’emballe un peu.

C’est la créature dévorée par l’Hubris, c’est ainsi que les Grecs anciens désignaient la démesure et l’orgueil inacceptable de la part d’un mortel. C’est le ministre de l’Économie qui quitte la délégation du Premier ministre en Algérie avant ses petits camarades dimanche dernier pour cause de journal de 20h, celui qui affiche son ambition en Une de Paris Match le jour de l’émission du président de la République qu’il ne devait même pas regarder à l’origine puisque son déjeuner de levée de fonds à Londres était programmé ce soir avant d’être avancé. Mais ce n’est pas tout, Emmanuel Macron s’affranchit aussi de la solidarité gouvernementale, invité des Amis du Crif mardi soir il justifie l’impopularité de François Hollande : "Celles et ceux qui ont voté pour l’actuel président disent : moi je n’ai pas voté pour vous sur cette base-là. C’est vrai !" lâche Emmanuel Macron. Pour certains à l’Élysée il est au bord de franchir la ligne jaune : "la bête est lancée", regrette un ami de François Hollande.

Le président ne doute-t-il pas de sa loyauté ?

Il tente de s’en persuader. En privé hier encore, François Hollande louait le renouvellement en politique ajoutant "Tout est question d’équilibre, rien n’est plus important que le collectif". Le problème c’est que le collectif a totalement disparu derrière une seule tête celle d’Emmanuel Macron.




Axel de Tarlé, expert économie

Une triste réalité : la France est en train de quitter le club des plus grandes économies mondiales. Selon le dernier classement du FMI, la France ne serait plus qu'en neuvième position.

Un choc car il n'y a pas si longtemps, la France était encore la quatrième économie mondiale devant les Chinois (cinquième) et les Anglais (sixième),

Si on prend les chiffres bruts de décoffrage. Nous sommes toujours sixième avec un Produit intérieur brut de 2.400 milliards de dollars, derrière la Grande-Bretagne à 2.900 et devant l'Inde à 2.300.
Selon le FMI, le calcul est faussé parce qu'avec un dollar, vous pouvez vous acheter bien plus de chose )à New Delhi qu'à Paris. Donc, le FMI, réajuste en fonction du coût de la vie qui reflète la richesse d'un pays.
A cause de ce classement en "parité de pouvoir d'achat", plusieurs pays en développement nous passent devant comme l'Inde, mais aussi la Russie et le Brésil.
La France se positionne donc neuvième juste devant le Mexique, qui devrait lui aussi bientôt nous doubler.
Des pays, comme le Mexique ou l'Inde, affichent une croissance bien supérieure à nous. C'est comme dans un circuit automobile, la voiture France est devant mais on roule à 60 km/h alors que derrière le Mexique roule à 120 km/. C'est donc mathématique, il va nous dépasser.

Dans le rétroviseur immédiat, le Mexique est 10eme devant la Corée, la Turquie ou Nigéria.
Aujourd'hui, seulement trois pays européen dans le Top 10 : l'Allemagne est quatrième, la Grande-Bretagne est huitième tandis que la France est neuvième.

Quelles en seront les conséquences ?

Tôt, ou tard, on finira par se demander si la France est toujours bien légitime à participer au réunion du G7 qui regroupent les sept plus grandes économies mondiales.


Anne Le Gall, experte innovation

Innovation : aux États-Unis un tétraplégique a pu retrouver l'usage de ses mains, grâce à un ordinateur

Sur une vidéo, on voit ce jeune Américain de 24 ans jouer à la guitare via un jeu vidéo. Il peut aussi se verser un verre d'eau, remuer un café, tenir son téléphone ou rentrer une carte de crédit dans un terminal de paiement.
Tout cela alors que les médecins lui avait annoncé qu'il ne bougerait plus jamais aucun membre en-dessous des épaules après un plongeon raté dans eau peu profonde, il y a 6 ans.
Ian Burkart a en effet la moelle épinière sectionnée au niveau de la nuque, la liaison nerveuse est donc coupée entre le cerveau et les bras ou les jambes.
Mais la prouesse ici, c'est que les médecins font circuler l'information nerveuse par l'extérieur du corps grâce à des câbles et un ordinateur.

Est-ce une sorte d'itinéraire bis pour l'information nerveuse ?

Exactement, le patient a un puce implantée dans le cerveau, et un fil qui sort donc de sa tête. Ce câble est relié à un ordinateur puis au poignet par un sorte de bracelet.
Le patient peut ainsi commander par la pensée sa propre main à laquelle il n'est plus relié en interne. C'est du jamais vu, jusqu'ici les patients pouvaient uniquement commander des prothèses par la pensée.

Lorsque le jeune homme se concentre pour serrer le poing, l'ordinateur le comprend ?

Il a appris à interpréter les signaux nerveux de la pensée et à les associer à des gestes. Il aura fallu de longs mois de paramétrage pour cela puisque l'essai médical a duré deux ans.
Même si la technologique n'est utilisable pour l'instant qu'en laboratoire, cette avancée est déjà un immense espoir pour améliorer le quotidien des personnes paralysées.