Le succès toujours plus grandissant des tatouages, 22.11.63 de Stephen King et le recensement

  • A
  • A
Le kiosque de Samuel Etienne est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Elisabeth Assayag, Nicolas Carreau et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

Elisabeth Assayag pour la consommation

Plus d'un Français sur 10 est tatoué d'après le Syndicat national des artistes tatoueurs.

Est-ce un véritable phénomène ?

Oui puisqu’en seulement six ans, deux millions de personnes se sont faites tatouées, ce qui est énorme et il y a de plus en plus de femmes.
Nous sommes très loin de l'image de ces hommes virils, c’était soit des marins ou des voyous qui affichaient des tatouages avec de têtes de mort.
Aujourd'hui, les femmes font faire des tatouages, elles sont 16%.
Autre nouveauté : les tatouages ça commence très jeune. Chacun veut son tattoo, sans plus aucune distinction d'âge ni de niveau social.
Le tatouage n'est plus un acte de rébellion comme c'était le cas dans le années 80. Aujourd’hui on le fait par goût, pour l'art. Certains le surnomme le "body art" et d'autres s’en servent également pour faire passer des messages d’amour ou de haine aussi. Vous vous souvenez peut être de ces personnes qui se sont faites tatoués après les attentats de Paris pour ne pas oublier.
 
Et il y a donc aussi par ricochet de plus en plus de tatoueurs ?
 
Ils ont littéralement explosé. Il y avait une quinzaine de boutiques dans les années 1980 à Paris, il en existe désormais des centaines.
Et il y en aurait pas moins de 4.000 partout en France.
Rien que dans la ville de Caen, 14 salons du tatouage ouvrent chaque année.
Alors il y a les charlatans bien sûr, mais il y a surtout des professionnels.
Il faut néanmoins se méfier des tatoueurs à domicile qui n’ont pas toujours toutes les conditions d'hygiène réunies. Il vaut mieux s'adresser à un studio qui a une bonne réputation.

Il y a un monde parallèle sur les réseaux sociaux avec tous ces tatouages.
 
Oui des tas de comptes sur Instagram que l'on peut admirer comme des collections d'œuvres d'art.
Normalcarrey, c 'est le tatoueur contemporain bangbang. Il est le tatoueur des stars et fait des tatouages en aquarelles. Si vous voulez voir de superbes tatouages des personnages de Disney, allez sur le compte rachelbaldwintatoo.
 
Si on a envie de se faire tatouer, ça coûte combien ?

Un petit dessin à l'encre noire et réalisé en une heure se facture environ une centaine d'euros. Mais ça grimpe vite, plusieurs milliers d'euros pour une pièce plus importante comme la totalité d'un bras ou du dos, par exemple.


Nicolas Carreau pour le Livre du jour

22.11.63 de Stephen King aux éditions Albin Michel

Après la mesure du temps, un roman de Science-Fiction.

Un roman de Stephen King au titre étrange : 22.11.63. C’est une date : 22 novembre 63, le jour de l’assassinat de Kennedy. Ce livre génial est sorti en France en 2013. Il a été adapté en série aux États-Unis, avec James Franco dans le rôle-titre. Et la série débarque en France demain, sur Canal plus.

Et si on n’a pas Canal, on peut donc lire le roman.

Exactement. Et si vous l’avez aussi, d’ailleurs. C’est l’histoire de Jake Epping, professeur d’anglais dans une petite ville. Sa femme vient de le quitter, elle lui rapproche de ne pas partager suffisamment ses émotions. Un classique ! Pourtant, c’est un type bien, Jake. Il aide comme il peut ses élèves, il fait de son mieux dans la vie. Mais sa vie va changer. Radicalement. Tous les midis, il déjeune dans le fast food de son ami Al, un boui-boui sur le bord de la route. C’est simple, mais c’est bien. Un jour, il arrive chez Al et remarque une pancarte qui annonce la fermeture du restaurant pour cause de maladie. Il entre. Al le reçoit et il est dans un sale état. Il a perdu au moins 15 kilos. Pourtant, la veille, il se portait comme un charme !

Qu’est-ce qui s’est passé ?

Al a voyagé dans le temps. Mais une bonne démonstration vaut mieux qu’un long discours. Il demande à Jake d’ouvrir la porte du placard de la cuisine, la réserve, et d’y rentrer ! Jake hésite un peu, il se dit que son ami est fou. Mais bon, il accepte, il entre. Il fait noir, il ferme les yeux et quand il les rouvre, il est dehors, dans la rue. Mais en 1958. Quand il revient dans la réserve, de nos jours, Al lui explique qu’il vient d’emprunter un passage temporel ! Mais il lui annonce aussi qu’il faut qu’il continue ce qu’il n’a pas réussi à faire : sauver le président Kennedy. Retourner dans le passé et sauver Kennedy ! Là, l’histoire commence vraiment et vous ne lâchez plus le livre.

Ou la télécommande, si vous regardez la série télé sur Canal à partir de demain. Sinon, c’est donc le livre de Stephen King chez Albin Michel ou au Livre de Poche.

Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

À la Une, le recensement.

Au 1er janvier, souligne La Montagne, la France comptait 66,9 millions d’habitants. Avec un fait marquant explique le Progrès c'est que dans l'hexagone, on a fait moins de bébés en 2016. L'indice de fécondité baisse à 1.93 enfant par femme. La France reste tout de même la championne européenne de la natalité.
Dans le détail, certaines régions continuent de gagner des habitants. L'Alsace salue ainsi le dynamisme alsacienne. La barre des six millions est franchie dans les Hauts-de-France se réjouit la Voix du Nord. Une population en hausse de 0.21% par an, c'est la 3e région la plus peuplée de France.
Et à peine les derniers chiffres dévoilés, le recensement va reprendre dès demain. Collecte prévue jusqu'au 25 février dans le Grand Est, plus de 1.000 communes de différentes tailles vont être étudiées explique l'Est Républicain. Pour savoir si votre commune est concernée cette année par le recensement : rendez-vous sur le site le-recensement-et-moi.fr.

La personnalité du jour est un duo qui chasse les météorites à travers le monde.

Et n'imaginez pas un couple d’hurluberlus qui passe son temps libre à grattouiller la terre du jardin. Pour Carine Bidaut et Bruno Fectay, la recherche de météorites c'est tout ce qu'il y a de plus sérieux. Preuve ultime, raconte l'Est Républicain, sur le site de la NASA, neuf des 36 météorites présentées sont les leurs. Ils les ont trouvé dans les déserts du globe, là où la législation permet l'exportation. Ensuite, la science prend le relais. "Le marché scientifique, expliquent-il, représente 90% de notre clientèle", viennent ensuite les musées, les artisans qui veulent en faire des bijoux ou des objets d'art et enfin les investisseurs. Eux, travaillent à l'élaboration d'une gamme de bijoux en continuant de parcourir la planète et désormais aussi un peu plus le Jura. Depuis qu'un champ de météorites a été trouvé à 50 kilomètres de chez eux, en Suisse, ils espèrent mettre la main sur la première météorite du Jura Français.