La centrale de Tchernobyl va être "revitalisée"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du monde est une chronique de l'émission Europe Soir
Partagez sur :

Des panneaux solaires vont être installées à proximité de l'ancien réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, 31 ans après l'accident.

>> Virginie Salmen remplace Sophie Larmoyer pour ce journal du monde.

On va d'abord en Ukraine. On s’imaginait que la zone autour du réacteur de Tchernobyl était condamnée à jamais. Finalement, non !

31 ans après la catastrophe, la zone d'exclusion autour de l'ancienne centrale nucléaire va être "revitalisée", comme le disent les pouvoirs publics en Ukraine, et ça va commencer dans quelques jours. Alors on ne va pas relancer une activité avec des humains, des salariés sur le site de Tchernobyl, vous vous en doutez, mais en ce début décembre, des panneaux solaires vont être installés. Beaucoup de panneaux solaires, à 100 mètres à peine de l'ancien réacteur. On va profiter de cet immense espace (1.600 kilomètres autour de l'ancienne centrale) pour produire l'équivalent de 10.000 ampoules de 100 watts, dans un premier temps. Donc on va utiliser cet espace souillé, perdu, pour produire de l'énergie propre !

Et pourquoi des panneaux solaires ? On ne pouvait pas faire autre chose sur cette terre contaminée, c'est ça ?

Exactement. L'énergie solaire est quasiment la seule chose qu'on peut exploiter sur ce "trou noir" au cœur de l'Europe puisque les sols, l'air et l'eau sont encore pollués pour les 200 ans à venir, au moins. Donc impossible de construire, même, des bâtiments, c'est encore trop radioactif. Mais pour les panneaux solaires, cette pollution n'a aucun impact. La seule alternative du gouvernement, c'est donc de brader ces terres pour en faire quelque chose. Alors c'est une entreprise allemande qui investit un million d'euros, dans un premier temps pour produire un megawatt par an. Ensuite, si ça marche, l'idée est de produire 100 fois plus dans les années qui viennent. Et le pied de nez à l'Histoire, c'est que grâce à cette reconversion, l'Ukraine va pouvoir affirmer son indépendance énergétique face à la Russie, produire plus sur son propre sol, sans acheter aux Russes. Plus de 30 ans après l'accident dans la centrale qui s'appelait "Lénine", et qui était à l'époque en URSS.

Notre deuxième histoire nous emmène sur la péninsule ibérique, frappée par une terrible sécheresse. Pas une goutte de pluie depuis plusieurs semaines… Henry de Laguérie, vous êtes avec nous depuis Barcelone. Les Espagnols et les Portugais sont désespérés, et ils s’en remettent à Dieu !

Oui c’est l’évêque de Séville en Andalousie  qui a lancé le mouvement. Il a envoyé il y a quelques jours une lettre à tous les habitants de son diocèse pour leur demander de se rendre à la messe et de prier pour le retour de la pluie. "L’eau est un don de Dieu", a rappelé l’homme d’église. Cet appel a été suivi par la plupart des diocèses du pays. De Vigo en Galice, à Guadalajara dans le sud en passant par Valence : les prêtres ont consacré une partie de leur prière à l’eau. Ce dimanche, à Tolède, les fidèles sortiront dans la rue. Une statue de Saint Isidore, patron de la pluie, sera en tête de la procession. Et figurez-vous que cet appel à Dieu dépasse la religion catholique et l’Europe. Au Maroc, où la sécheresse est également préoccupante, le Roi a ordonné d’accomplir des prières pour que la pluie tombe enfin. Mohamed VI suit en cela une tradition qui remonte au prophète Mahomet. Début novembre déjà, c’est la Tunisie qui avait lancé une telle initiative sous l’impulsion du ministère des Affaires religieuses.

Alors on ne sait pas si ces prières vont fonctionner, mais en tout cas, la situation est préoccupante. Le réchauffement climatique est une réalité !

Oui pour l’Espagne et le Portugal, c’est la pire sécheresse depuis 20 ans. Les fleuves sont à sec, les retenues d’eau affichent des niveaux très bas, à moins de 40% voire 30% de leur capacité. Les agriculteurs sont les premières victimes de ce manque de précipitations et ils sont en conflit avec les administrations pour l’usage de l’eau. Les usines de dessalements fonctionnent à plein régime. Enfin, on le sait, les conséquences de cette sécheresses sont dramatiques. 109 personnes sont mortes cette année dans des incendies au Portugal.

Deux infos en bref. A Londres une mesure radicale pour lutter contre le surpoids des enfants.

Interdiction d'ouvrir un fast food à moins de 400 mètres d'une école, d'un collège ou d'un lycée. Alors ça ne concerne pas que les grandes enseignes de burgers, c'est valable aussi pour les pizzerias, les fish and chips ou les boutiques de kebabs. Sauf si ces restaurants rapides ajoutent à leur carte des plats équilibrés, sans friture. Parce qu'à Londres, le surpoids explose : 40% des enfants en fin de primaire sont touchés ! C'est le plus fort taux de toute l'Angleterre.

Pour se débarrasser des bouchons, la ville de Shanghaï, en Chine, veut construire des pistes cyclables aériennes...

Oui, il y a des images du projet. Alors on voit cette sorte d'autoroute à vélo, couverte, de 20 kilomètres de long, qui sillonne la ville comme un serpent, qui forme un pont sur le fleuve Yangzi par endroits et puis longe les buildings de la mégalopole. C'est réservé aux vélos électriques et aux motos et ce sera payant. C'est une tendance en Chine, ce type de projets pour décongestionner les routes. La ville de Xiamen dans le sud-est de la Chine détenait jusque là le record de la plus longue piste cyclable aérienne, qui fait 8 kilomètres et qui peut accueillir jusqu'à 2.000 vélos par heure.