Irak : ce projet de loi qui inquiète les femmes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde dans votre radio est une chronique de l'émission Europe Soir
Partagez sur :

Des parlementaires irakiens ont validé le principe d'amendements sur le texte qui régit les lois du mariage ou de la garde des enfants. Si celui-ci est voté, une fillette pourra être mariée dès neuf ans.

Une menace pour les droits des femmes en Irak

En Irak, un projet de loi inquiète beaucoup la société civile et en particulier les femmes. Depuis deux semaines des manifestations ont lieu pour  donner l’alerte. Car des parlementaires ont validé le principe d’un amendement de la Loi irakienne sur le statut personnel. C’est le texte qui régit les règles du mariage, du divorce, de la garde des enfants ou de l’héritage.

Rétablir les cours de justice religieuses. Dans ces amendements, il est dit que les cours de justice religieuses seraient réhabilitées au détriment des cours civiles qui jusqu’ici jugent ces questions-là. Les chiites, les sunnites pourraient appliquer les règles selon sa foi. Or pour certains une fille peut se marier dès sa puberté, pour d’autres c’est 12 ans et d'autres interprétations avancent même que la femme du prophète ayant été mariée à 9 ans, toute fillette peut être mariée à 9 ans.

Une loi de 1959. C’est un recul terrible pour le droit des femmes irakiennes. Un retour de plus de 50 ans en arrière. Car l’Irak est assez exemplaire en la matière. Leur loi sur le statut personnel remonte à 1959, et est toujours en vigueur. Elle met toutes les factions religieuses et les ethnies sur un plan d’égalité en fixant l’âge légal du mariage à 18 ans (et des dérogations possibles devant un tribunal dans des cas exceptionnels…).

Elle interdit aussi les mariages forcés, restreint la polygamie, garantie de réels droits pour les femmes et les mères en cas de divorce ainsi que pour les héritages. C'est donc une loi très progressiste et libérale sur les droits des femmes dans le monde arabe.

A l'encontre du droit international. Cette volonté de changer les règles va à l’encontre du droit international et notamment la Convention des droits de l’enfant. Ces changements vont même à l’encontre de la Constitution irakienne. Mais ce n’est pas la  première fois que la frange religieuse essaye de s’attaquer à ce statut personnel original : le premier gouvernement après la chute de Saddam Hussein l’avait fait déjà, en 2004. Plusieurs fois depuis, la société civile a dû être vigilante pour préserver ces acquis.

Des militaires pour rénover les écoles de Berlin

Les friches et les grands bâtiments industriels de Berlin ravissent les touristes et les fêtards du monde entier. Mais pour les habitants, le manque d'investissements n'est plus tenable. Mardi, il a été annoncé que des militaires allaient être envoyés dans les écoles pour accélérer l'immense chantier de la rénovation de ces bâtiments.

La sécurité des bâtiments remise en cause.  5 milliards et demi d'euros de travaux dont plus d'un milliard doivent être investis en urgence. C'est-à-dire que faute de travaux immédiats, il en va de la sécurité à l'intérieur des bâtiments. Comme pour cette école primaire du nord de la ville, où depuis la rentrée l'accès aux 3 étages supérieurs a été condamné car ils ne sont pas aux normes anti-incendies. Les douze classes de l'école se partagent donc les six salles du rez-de-chaussée et on fait cours aussi dans le gymnase. Le pire c'est que les fonds sont là mais la ville ne trouve pas d'entreprises pour mener à bien ces travaux. D'où cette idée donc, de puiser dans la main d'oeuvre de l'armée.

On estime que chaque année environ 800 personnes, formées à ce type de travaux, prennent leur retraite de l'armée allemande. Une main d'oeuvre parfaite et disponible tout de suite. Par exemple, pendant les vacances d'automne, le plafond d'un collège s'est effondré à cause d'une infiltration d'eau. Trois semaines plus tard, personne n'était disponible pour déblayer les gravats qui bloquent l'escalier principal. Mardi les profs sont allés faire cours avec des masques de chantier pour dénoncer cette situation.

Les contrats privés privilégiés. La raison de ces délais d'attente est assez simple. Berlin paie mal, et les entreprises qui manquent de personnel du fait de la situation de plein emploi, privilégient les contrats privés plus lucratifs. C'est le revers de la politique d'austérité, du fameux "déficit zéro" prôné par l'Allemagne ces dernières années. Car les caisses de l'Etat fédéral sont pleines. Mais les communes, elles, sont encore très endettées. Et toutes les affaires d'éducation, et donc aussi l'entretien des bâtiments scolaires, dépendent des régions. Le gouvernement n'a pas son mot à dire, et il ne donne pas un centime ! C'est chacun pour soi, pour le pire comme pour le pire !

Des touristes arrêtés au Kazakhstan pour avoir joué à Borat

Six touristes tchèques ont été arrêtées au Kazakhstan  et ont été condamnés à une amende pour "indécence". Ils avaient sans doute fait un pari puisque ces six Tchèques s’étaient déguisés en Borat, un présentateur de télévision kazakh complètement déjanté, décalé, joué par le comédien Sacha Baron Cohen. Dans le film, il porte un costume de bain, un "mankini" très peu couvrant. Les six touristes se prenaient en photo en pleine ville d’Astana, habillés de cette façon. Ce qui leur a coûté à peu près 57 euros d’amende chacun. Le Kazakh a peu d’humour : le film avait été interdit dans le pays.