Scènes de ménage : les pharmaciens en colère

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Le Conseil national de l'ordre des pharmaciens a envoyé un courrier à M6 pour se plaindre de l'image donnée à la profession à travers la série Scènes de ménage.

Ce matin, on s’intéresse à cette drôle de polémique autour de la série de M6, Scènes de ménages.

Une série accusée de véhiculer une image négative des pharmaciens.

Oui, on peut dire que la pilule a du mal à passer. Les pharmaciens en ont ras la fiole d’un des personnages de la série. Il s’appelle Philippe, il est incarné par le comédien Grégoire Bonnet. Il a fait son apparition dans la série en août 2015. C’est un pharmacien, un peu bling-bling, un peu hâbleur, un peu arrogant et en couple avec une jeune femme de 20 ans sa cadette.

Et ce fameux Philippe, il défrise considérablement le Conseil de l'ordre des pharmaciens. Il reproche à ce personnage et à la série en général de véhiculer une image "dévalorisante" de la profession.

La présidente du Conseil s’est même fendue d’une lettre adressée à Yann Goazempis, le patron de l’unité fiction de M6. Elle y exprime la "stupéfaction" et la "contrariété" de sa corporation face à l’image véhiculée par certains sketchs. Des sketchs qui "ridiculisent" le métier. Elle considère que la série atteint l’honneur de la profession. Une profession garante de la "proximité humaine", qui contribue au maintien du lien social.

Alors ce matin, pas question de remettre en cause le rôle majeur des professionnels de santé et celui des pharmaciens en particulier. En revanche, on a un peu plus de mal à comprendre le bienfondé de cette levée de boucliers, qui sonne un peu comme un cruel manque d’humour.

M6 aussi a du mal à comprendre.

Oui le responsable de l’unité fiction de la chaîne a répondu à la présidente du Conseil de l’ordre des pharmaciens… Il se dit "surpris" par cette polémique, "désolé" que certains sketchs aient pu blesser ou vexer certains membres de la profession. En revanche, il ne voit pas de lien de cause à effet entre sa série et la perception du public vis-à-vis des pharmaciens.

En effet, cette charge corporatiste contre M6 oublie en route plusieurs choses : d'abord que Scènes de ménages est une œuvre de fiction humoristique et donc, par définition, caricaturale. On le sait, pour susciter le rire, il faut souvent grossir le trait et accentuer les préjugés.

C'est oublier aussi que les 4,5 millions de téléspectateurs qui suivent quotidiennement la série peuvent être capables de faire preuve de discernement.

Enfin, ce qui est assez incompréhensible, c’est que cette polémique resurgisse ce matin. Les échanges entre le Conseil national de l’ordre des pharmaciens et M6 remontent au début de l’année dernière, mais ils ont été rendus publics en milieu de semaine. Ça sent un peu le coup de com’ mais complètement raté.