Jacques Chirac : l'incroyable rumeur lancée par Christine Boutin

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Alors que Jacques Chirac est toujours hospitalisé, Christine Boutin a publié un message annonçant sa mort sur les réseaux sociaux.

Depuis plusieurs jours, l’état de santé de l’ancien président de la République suscite l’inquiétude. Mercredi, la rumeur de son décès a couru dans toutes les rédactions.

Christine Boutin sème le doute. C'est un message posté sur Twitter qui a déclenché confusion. Christine Boutin, la présidente d’honneur du parti chrétien démocrate, a envoyé mercredi à 11h52, un message, une formule lapidaire tenant en trois mots seulement : "mort de Chirac".

La sobriété du message lui donne un caractère quasi-officiel et immédiatement. Dans les rédactions, il s’agit d’obtenir la confirmation de ce qui n’est alors qu’une rumeur mais qui pourrait très vite devenir une information. Ce qui incite les journalistes à prendre ce message très au sérieux, c’est d’abord le statut de Christine Boutin, qui peut être considérée comme une source à priori fiable. C’est une personnalité publique, une ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. On ne peut donc pas imaginer qu’elle ait posté ce message sans raison.

Réaction des proches de Jacques Chirac. Sauf que cette nouvelle annoncée par Christine Boutin a été très rapidement démentie. L’entourage de l’ancien président a peu apprécié cette sortie, d’autant qu’elle est fausse. Quelques minutes après le message de Christine Boutin, le gendre de Jacques Chirac a réagi auprès de l'AFP. Frédéric Salat-Baroux demande instamment qu'on respecte "la tranquillité de la famille". Surtout, il a indiqué que l’ancien président était toujours hospitalisé pour une infection pulmonaire. Ça signifie que l’ancien chef de l’État est donc toujours en vie.

L’état de santé de Jacques Chirac inquiète, mais surtout il mobilise les journalistes, qui sont très nombreux à faire le pied de grue devant l’hôpital parisien depuis plusieurs heures. On peut bien sûr y voir une forme de cynisme, mais il faut bien imaginer que la disparition d’un ancien président de la République est un événement médiatique d’une importance capitale. C’est d’autant plus vrai pour Jacques Chirac qui jouit d’une cote de popularité exceptionnelle auprès des Français. Attention cependant à ne pas confondre vitesse et précipitation.