Game 2 Winter : l'émission de télé-réalité russe où tout est permis

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

La Russie lancera prochainement une nouvelle émission de télé-réalité, un jeu de survie dans des conditions extrêmes, pour laquelle les candidats devront signer un contrat stipulant qu'ils abandonnent toute idée de poursuite en cas de viol ou de mort.

L’info média qui fait la une ce matin, c'est cette nouvelle émission de télé-réalité totalement ahurissante. Elle nous vient de Russie et sera lancée dans le courant de l'année prochaine. Un jeu de survie dans des conditions extrêmes, qui repousse toutes les limites du genre.

Avec Game 2 Winter, c’est le nom de ce jeu, un nouveau palier va être franchi dans le registre de la survie en milieu hostile.

Oui, imaginez 30 candidats, 15 femmes et 15 hommes, lâchés en pleine nature, en Sibérie, pendant une durée record de neuf mois. Leur objectif : tenir le plus longtemps possible au beau milieu de la taïga, sans aucune ressource, sans aucune assistance. Avec une seule idée en tête : vivre, ou plutôt survivre.

C’est le concept de Game 2 Winter. S’il vous rappelle quelque chose, c’est normal. Vous avez certainement entendu parler de la saga cinéma Hunger Games qui dépeint une grande chasse à l’homme où tous les coups sont permis.

Ce scénario a germé dans la tête d’un milliardaire russe, Yevgeny Pyatkovsky, qui a transposé le concept dans la vie réelle, en pleine Sibérie. Dans une zone de 900 hectares où les candidats évolueront au contact de voisins peu coopératifs : des loups, des ours, des tigres blancs… le tout à une période de l’année où les températures peuvent descendre jusqu’à – 40 degrés. Pas de règle, pas de challenge particulier à relever, le but ultime est simplement de terminer l’aventure vivant.

Le coup d’envoi de cette grande compétition complètement dingue sera donné le 1er juillet prochain. Il devrait être diffusé sur internet, en temps réel, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

Et dans ce jeu de survie, tout est permis ou presque.

Il y a quelques jours, des rumeurs un peu folles circulaient sur les réseaux sociaux et dans certains médias internationaux. Dans Game 2 Winter, il serait permis de se battre, et même de tuer, ou de violer. C’est techniquement vrai, puisque les candidats seront seuls en pleine nature, filmés par 2000 caméras fixes et par des Go Pro installés sur eux. Théoriquement, ils auront donc la possibilité de tout faire, et même le pire, puisque personne ne sera sur place pour les surveiller ou pour les empêcher de commettre des crimes. Un point du règlement extrêmement choquant.

Face aux polémiques, la production a tenu à apporter quelques précisions. Elle indique que la police pourra intervenir, à tout moment, en cas de situation critique. Et avec cet avertissement pour ceux qui verraient cette téléréalité comme une zone de non-droit : les lois du jeu sont les lois de la Fédération de Russie.

En revanche, la production de l’émission a prévenu : les candidats qui s’engagent dans cette aventure abandonnent toute possibilité de réclamation à l’issue du jeu. Et ce, quoi qu’il arrive… Les organisateurs se dégagent de toute responsabilité et font signer des contrats où les participants et leurs familles abandonnent toute idée de poursuite en cas de mort ou de viol.

Malgré cela, des participants se sont déjà manifestés.

Oui, le casting est toujours en cours, mais la production assure qu’elle a déjà reçu de nombreuses candidatures. Pour participer à ce jeu de survie, il faut présenter quelques garanties : il faut d’abord être majeur. Il faut aussi pouvoir prouver qu’on est "mentalement sain". C’est une question de point de vue. Est-on vraiment sain d’esprit quand on se lance dans une compétition aussi folle. On peut s’interroger. Il faut aussi être riche pour participer à Game 2 Winter puisqu’il faut enfin s’acquitter d’un droit d’inscription de 158 000 euros !

Mais pour Elena, une jeune étudiante kazakh de 21 ans accro aux jeux vidéo, pour Janz, un ingénieur russe de 24 ans qui adore la pêche, ou pour Ivan, un prof de yoga de 55 ans, le jeu en vaut la chandelle.

Ils font d’ores et déjà partie du casting et espèrent bien aller au bout de l’aventure et amasser la somme d'1,6 million de dollars qui récompensera le vainqueur de cette aventure.

Une aventure complètement folle qu’on pourra peut-être suivre en France. La production cherche à nouer des accords pour pouvoir diffuser ce programme, sur internet en direct et 24 heures sur 24.