Charlie Hebdo : la Une qui choque la Belgique

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

La Une de Charlie Hebdo sur les attentats de Bruxelles représentant Stromae a provoqué une réelle polémique et un véritable choc en Belgique.

Le fait média du jour, c’est la Une du dernier numéro de Charlie Hebdo sorti hier, qui choque la Belgique. L’hebdomadaire revient sur les attentats de Bruxelles de la semaine dernière avec un dessin que de nombreux Belges trouvent irrespectueux et scandaleux.

Tout d’abord, que voit-on sur cette Une ?

C’est un dessin signé du caricaturiste Riss. Si vous ne l’avez pas encore vu, nous venons de le publier sur le compte Twitter du Grand direct.
On y voit le visage du chanteur belge Stromae. Derrière lui, flotte un drapeau belge. L’hebdomadaire satirique fait poser cette question à l’artiste : "Papa, où t’es ?".
Cette question, ce sont des morceaux de corps éparpillés autour de lui qui y répondent. Des membres déchiquetés, deux bras, un pied et un œil qui s’exclament : "ici", "là", "et là aussi".
Une allusion macabre aux victimes des attentats de Bruxelles. Un dessin particulièrement cynique, pas franchement politiquement correcte, mais qui s’inscrit dans la veine des couvertures de Charlie Hebdo, fidèle une fois encore à ce qu’on appelle désormais "l’esprit Charlie à la fois contestataire et dérangeant.
Mais ce dessin, il choque. Mardi, dès sa publication sur les réseaux sociaux, il a provoqué la colère de milliers d’internautes, en Belgique pour la plupart. Beaucoup le trouvent "impudique", "vulgaire", "indécent" même, et s’indignent contre ce qui ressemble à un cruel manque de respect à l’égard des victimes, huit jours seulement après les attentats qui ont fait rappelons-le, 32 morts et plus de 300 blessés.

Un dessin qui manquerait aussi de respect au chanteur belge.

Le titre de ce dessin reprend celui d’un des tubes de Stromae, Papaoutai. Une chanson dans laquelle l’artiste de 31 ans raconte son enfance et dans laquelle il revient surtout sur l’absence de son père rwandais, Tutsi, assassiné en avril 1994 pendant le génocide au Rwanda.
Stromae n’a pas encore réagi à ce dessin, mais son entourage l’a fait. Il s’est exprimé hier dans un quotidien belge sur le ton de l’indignation. Et surtout avec cette interrogation : "Charlie Hebdo ignorait-il vraiment que le père de Stromae a été assassiné et surtout que son corps a été découpé en morceaux" pendant le génocide rwandais.
Pour de nombreux Belges, au-delà d’une évocation choquante des attentats de la semaine dernière, ce dessin est surtout une occasion terrible de rouvrir une plaie dans le passé du chanteur, considéré comme un véritable phénomène dans son pays.

En Belgique, certains s’indignent contre cette Une, mais d’autres ont apporté une réponse plus humoristique.

Avec une parodie de cette couverture polémique et qui a fait son apparition sur les réseaux sociaux. Là aussi, nous allons la poster sur le compte Twitter de l’émission.
Cette parodie reprend tous les éléments de la caricature de Riss, à ceci près qu’à la place de Stromae on trouve le héros des bandes dessinées Où est Charlie ?. C’est d’ailleurs cette question que pose le célèbre personnage. Le drapeau belge a été remplacé par un drapeau français.
Ce sont les seules différences avec la couverture du Charlie Hebdo paru hier. Pour le reste, on y voit là aussi des membres déchiquetés répondre à la question.

Une réplique sur le mode de l’arroseur arrosé qui rappelle que la frontière entre la Belgique et la France, en matière d’humour, disparait lorsqu’il s’agit d’humour noir.