Céline Dion : "Encore un soir", son nouvel album en français

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Céline Dion revient vendredi avec son nouvel album Encore un soir, le premier en français depuis quatre ans.

Tout le monde ne va parler que de ça dans les médias vendredi : le retour très attendu de Céline Dion après la série de concerts donnée à Paris au début de l’été.

Un moment charnière de la carrière de Céline Dion. Cet album, Encore un soir, est le premier album en français de Céline Dion depuis quatre ans et c’est aussi son premier album depuis la disparition de René Angélil, son mari, son mentor. Autant dire qu’il suscite la plus grande impatience chez ses fans. Il s’inscrit à un moment charnière de la carrière de Céline Dion, à un virage dans sa vie amorcé fin mai, lorsqu'elle a dévoilé au public son premier single, Encore un soir, composé par Jean-Jacques Goldman, qui est déjà dans toutes les têtes.

Se sentir entouré. Jean-Jacques Goldman n’est pas le seul à avoir collaboré avec la diva sur cet album événement qui compte 15 titres. Elle a convié de nombreux auteurs ou compositeurs très réputés, elle a notamment fait appel à Francis Cabrel, à Grand Corps Malade, à Serge Lama ou encore à Vianney. Comme si, après les épreuves, après la perte de l’amour de sa vie, elle avait besoin plus que jamais de se sentir entourée.

Une sortie d’album placée sous haute protection. Avec la numérisation de la musique, les artistes sont devenus un brin paranoïaque, ils se méfient comme de la peste du piratage et craignent particulièrement de voir fuiter leurs morceaux. La problématique est d’autant plus vraie pour une artiste internationale de l’envergure de Céline Dion. Résultat, très peu de journalistes ont eu accès, en avant-première, à son nouvel opus. En France, ils sont une quinzaine seulement.

Après de longues semaines de négociations, les heureux élus ont reçu un lien internet vendredi dernier, en pleine nuit. Un privilège assorti de ce qu’on appelle un embargo, une contrainte non négociable : impossible pour eux de publier la moindre ligne au sujet de l’album avant le lendemain, sous peine d’être bannis à jamais de ce petit cercle de privilégiés.

Deux interviews à la télé. Qui dit retour artistique, dit aussi retour médiatique et notamment à la télévision. Céline Dion a articulé son plan promo autour de deux chaînes. La première, c’est M6 qui avait déjà décroché fin mai, l’exclusivité européenne des confessions de la chanteuse après la mort de René Angélil. L’autre chaîne qui a décroché la venue de Céline Dion sur l’un de ses plateaux, c’est France 2. Là encore, c’est la fidélité en amitié qui a parlé. Une amitié avec Michel Drucker qui l’a reçu pour un numéro événement de son divertissement Le Grand Show, qui devrait être diffusé dans les prochaines semaines.