Polémique autour du film d'animation "Pierre Lapin" : "on va se détendre un peu non ?"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le coup de patte est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Nadia Daam vous présente son coup de patte personnel... En ce jeudi, une scène d'animation du film "Pierre Lapin" qui déclenche une polémique aux Etats-Unis.

Le coup de patte de Nadia Daam. Aujourd'hui, une scène d'un film d'animation qui déclenche une polémique. 

Je trouve que l’on vit une période sereine, apaisée, ou peu de sujets sont montés en épingle, où la raison l’emporte sur la réaction ou chaque événement est traité avec placidité, mesure, et contrôle de soi.
Non, je déconne.
La preuve avec la nouvelle "polémique", je "chuchote" sinon Manuel Valls déboule dans le studio pour donner son avis. Polémique suscitée par Pierre  Lapin. 
Pierre Lapin est un film d’animation des Studio Sony tiré du livre de Beatrix Potter. Le film ne sera sur les écrans français que le 4 avril, mais est déjà dans les salles américaines. Et c’est ce qui a engendré la création sur Twitter du hashtag #BoycottPetterRabbit. Un mot d’ordre lancé par des parents que le film a rendus fous. M’est avis, qu’il y avait déjà un bon terrain psy chez ces personnes mais bon.
 Un choc anaphylactique. La scène de la discorde montre ceci : des lapins, dont Pierre, jettent des mures sur un jardinier (les mûres, les fruits hein, pas les cloisons). Ce dernier y est allergique et est donc victime d’un choc anaphylactique. Bon, on est dans un film pour enfants, donc on ne voit pas non plus le jardinier subir une trachéotomie avec un stylo bic. Il se rétablit quelques secondes plus tard. 

Mais selon des parents d’enfants allergiques, cette scène constitue une grave offense en ce qu’elle dénigrerait les allergies et encouragerait le harcèlement à l’endroit de ceux qui en souffrent. Les critiques ont été si virulentes que les studios Sony ont été contraints de s’excuser et d’admettre que les allergies sont, je cite, un "problème sérieux". 
Ça m’inspire une réflexion certes peu philosophique, mais profondément sincère : "Dis donc, on va se détendre un peu-là non ?". 
L'éternel débat autour de l'humour incisif. Évidemment, que les allergies alimentaires sont sérieuses, mais évidemment aussi, qu’il doit être possible d’en rire, surtout dans un film d’animation, dont précisément, les ressorts comiques reposent sur l’outrance. Évidemment aussi, que les scénaristes ne se sont pas dit, "Tiens, on va opprimer les allergiques aux fruits rouges, et puis après, on va se faire les intolérants au lactose, les presbytes, et les gauchers" 
C’est l’éternel débat autour de l’humour inclusif, celui qui ne doit pas se faire aux dépens d’autrui, mais souffrir d’une particularité ne fait pas nécessairement de vous une minorité opprimée. Sans compter que ça risque de donner des idées à ceux qui disposeraient d’assez de temps pour chercher la petite bête dans toutes les productions destinées aux enfants. 

Entendu sur Europe 1
"Tiens, on va opprimer les allergiques aux fruits rouges, et puis après, on va se faire les intolérants au lactose, les presbytes, et les gauchers" 

Prenez le dessin animé de notre enfance, Rémi sans famille, et bien pardon, mais c’est dégueulasse pour tous les enfants qui eux ont une famille, les pauvres vont se sentir exclus c’est évident. Y'en a que pour les orphelins dans ce film, c’est pénible
À bien y regarder, il y a aussi quelque chose à dire sur le personnage de la carte dans Dora l’exploratrice 
Vous ça vous dépasse, mais c’est hyper excluant pour les GPS.