PME familiales : la Bourse de Paris fait campagne pour favoriser les introductions

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

La Bourse de Paris lance une campagne pour inciter les PME familiales à se faire coter en bourse.

La Bourse de Paris veut inciter les PME familiales à se faire coter en Bourse.

On assiste de plus en plus rarement à des introductions en de bourse, à peine 17 seulement l’année dernière
Il y a quelques années, on avait une frénésie d'introduction de PME que nous commentait Jean-Pierre Gaillard à la Bourse de Paris.
Même les entreprise high-tech préfèrent se financer auprès de ce qu'on appelle les business angels, des particuliers type Xavier Niel ou Marc Simoncini, plutôt que de lever des fonds à Bourse de Paris.

Pourquoi cette réticence à aller en Bourse ?

Les patrons sont méfiants, ils craignent de passer sous l’emprise des financiers.
La complexité des procédures ne facilite pas non plus l’introduction des PME.
Les petits patrons ont la volonté de rester maitre à bord, de ne pas divulguer leurs secrets alors qu’à la Bourse, il faut tout montrer à cause du devoir de transparence.

La Bourse de Paris a donc mis en place une campagne pour sensibiliser les PME familiales, à venir se faire coter en Bourse et leur expliquer les avantages.

Deux avantages :

La Bourse vous amène des millions d'euros pour financer votre développement (Seb, Free et Michelin ont trouvé les moyens de se développer en Bourse. C’est un accélérateur considérable de croissance.
Le second avantage est qu’une entreprise familiale aura tendance à se vendre à un grand groupe, alors que si elle est cotée en Bourse, elle est calibrée pour vivre seule.

L’objectif de la Bourse de Paris est d’obtenir du sang neuf pour que ces PME soient, dans 15 ou 20 ans, les futurs grands nom du CAC 40 comme Essilor, Sodexo, Pernod ou Ricard, des géants mondiaux grâce à la Bourse.