Le chausseur André racheté par un des leaders européens de la vente de chaussures par Internet, Spartoo

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

André a trouvé chaussure à son pied.

Le chausseur en grande difficulté est racheté par le géant de la vente de chaussure sur internet Spartoo.

Le chausseur André qui va être racheté par l'un des leaders en Europe de la vente de chaussures sur Internet, Spartoo.

Même si les deux groupes ne voulaient rien dire ce lundi, la vente va être officialisée ce mardi matin. Un comité d'entreprise est prévu chez André à 10h30. C'est Europe 1 qui vous avait révélé il y a quasiment un an jour pour jour la mise en vente d'André par Vivarté. Vivarté c'est le propriétaire notamment de la Halle aux vêtements ou de Caroll. Le chausseur qui compte 135 points de vente pour un peu moins de 800 salariés est, depuis de nombreuses années, en grande difficulté. Il perd plusieurs millions d'euros par an.

Mais pourquoi un géant du net veut racheter des boutiques en dur ?

Spartoo en est persuadé avoir les deux jambes (internet et un réseau physique) c'est la clef de la réussite. Spartoo a déjà des boutiques à son nom, une douzaine principalement dans la région Rhône-Alpes où est né le groupe. Depuis des années, son fondateur le répète il veut des boutiques. Il avait misé sur une centaine à l'horizon 2020. Il avait déjà tenté de racheter en vain le réseau Bata. Là André, même mal en point, c'est la proie de rêve. C'est une marque connue de tout le monde. La plupart du temps les magasins sont situés à de bons endroits. Et ça tombe bien car dans ce secteur, la taille est capitale. Spartoo est lancé dans une vraie bataille face à Sarenza l'autre leader français et surtout l'allemand Zalando qui est le mastodonte du secteur. Spartoo s'inscrit surtout dans un mouvement de fond des géants de l'Internet qui ouvrent de plus en plus de boutiques en dur. Il y a quelques mois c'est Amazon qui avait annoncé le rachat de la chaine de supermarchés américaine Whole Foods.

Et le nom André va rester ?

Ce mardi, dans l'entourage des deux groupes, on laissait entendre que le nom serait gardé. Grosso modo, on dit que ce groupe a une histoire et on compte bien s'en servir. Après la grande question c'est de savoir si tous les magasins et tout le personnel vont être gardés. Ça inquiète beaucoup les syndicalistes qu’Emmanuel Duteil a eu en ligne. Cette question de l'emploi c'est un sujet sensible surveillé de près par le gouvernement. Ce qui est sûr c'est que le dur commence pour Spartoo. On ne connait pas les détails de la cession mais à priori Vivarté devrait faire un petit chèque en plus pour céder André. Spartoo, pour sa part, devrait financer la relance de l'enseigne. Il va falloir notamment investir pour rafraîchir un peu tout cela. Car comme le disait un autre syndicaliste à Emmanuel Duteil, il y a besoin d'un bon coup de peinture dans plusieurs magasins. Il va falloir repenser l'offre, tout réorganiser. Même si on a aucun détail, on peut imaginer l'offre Spartoo dans les magasins André. Se servir de ces magasins pour livrer les produits commandés sur Internet etc... Et là on voit bien que l'alliance entre le numérique et le physique pourrait prend tout son sens.