Le Champagne désormais concurrencé par le Prosecco italien

  • A
  • A
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Suite à la baisse de la livre, les ventes de Champagne ont baissé en Belgique et en Angleterre même si les exportations restent le point fort du vin pétillant français.

Le roi des vins effervescent, le Champagne, commence à être concurrencé.

C'est en tout cas ce que montre le bilan 2016.
Le Champagne serait concurrencé par le Prosecco Italien alors que ce n’est pas la même chose puisqu’il est plus sucré.

Le champagne serait pénalisé par la baisse de la Livre qui aurait un impact direct sur ses ventes. Le Prosecco italien qui est moins cher en profite.
De fait, les ventes de Champagne ont baissé de 10% en Belgique.
Au Royaume Uni, le Prosecco a même dépassé le Champagne qui a vu ses ventes chuter de 9%.

Le Champagne a peut-être tendance à s'endormir sur ses lauriers en s'estimant inattaquable.
Il doit vivifier son image, synonyme de fête qui pétille (à consommer avec modération)

Cependant, il ne faut pas exagérer les difficultés du Champagne qui voit ses ventes augmenter de 6% aux États-Unis, de 5% en Allemagne, de 14% en Corée et de 25% en Océanie.

Le Champagne est-il un enjeu important pour notre commerce extérieur ?

Le Champagne se vend à 306 millions de bouteilles vendu dans le monde.
La moitié est pour la France mais l'autre moitié est exportée vers le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Allemagne et le Japon.
Ses ventes génèrent 2,6 milliards d’euros de recette à l’exportation, ce qui est précieux. D’autant que le déficit en France est de 48 milliards.
Autre produit Clé à l'exportation, le Cognac dont 97% est destiné à l’exportation pour des recettes de plus de 2,7 milliards.
En tout avec le vin, le secteur vin & spiritueux génère 10 milliards d'excédents à l’exportation (c’est le second secteur derrière aéronautique).