En quoi plane-t-il une menace sur Ariane après les propos de Bruno Le Maire ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Faut-il s’inquiéter pour Ariane espace ? La question se pose. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie qui était hier sur Europe 1 au Grand Rendez-Vous, a parlé de menaces pour l’avenir de la société. Qu’est-ce qu’il entend par là ?

Si l’on en croit Bruno Le Maire, Ariane aurait raté tous les derniers virages technologiques. Et il cite toujours le même exemple : Space X créée il y a une quinzaine d’années par le fantasque Elon Musk qui a aussi créé les voitures électriques Tesla. En 2006, il avait lancé : "Salut à tous. Dans cinq ans, vous êtes morts". À l’époque, le vieux monde de l’espace s’était gaussé. Problème, SpaceX est aujourd’hui une vraie terreur pour le monde du spatial. Il a notamment réussi à mettre au point une fusée dont plusieurs éléments peuvent être réutilisés alors que personne n’y croyait et surtout, il propose des lancements à des prix défiants toute concurrence.

Et ça menace vraiment l’avenir d’Ariane ?

SpaceX a totalement ringardisé Ariane 5 qui est pourtant l’une des fusées les plus fiables au monde. C’est pour cela, qu’un peu en catastrophe, il y a trois ans Ariane a décidé de se doter d’une nouvelle fusée. Premier vol prévu en 2020, elle s’appellera Ariane 6. Son principal avantage c’est de proposer des vols moins chers. SpaceX vend son lancement un peu moins de 50 millions de dollars. Ce sera 130 environ pour Ariane 6 mais elle sera deux fois plus puissante donc Ariane se rapproche. Mais en revanche, Ariane 6 n’est vraiment pas révolutionnaire d’un point de vue technique et c’est ce que reproche Bruno Le Maire au groupe.

Mais pourquoi Ariane ne s’est pas lancé dans une révolution technologique ?

Parce qu’ils étaient pris de court. En 2014, il a fallu trouver une réponse réaliste pour ne pas mourir. S’il avait fallu partir sur une fusée avec des éléments réutilisables, il fallait tout changer et ça aurait pris une décennie et là assurément Ariane ne tenait pas. Mais aujourd’hui, chez Ariane, ils sont mobilisés et ils travaillent sur des projets de réutilisable, mais ça va prendre du temps. Et puis surtout le défi n’est pas que technologique. Spacex est très sponsorisé par le gouvernement américain qui paie plus cher ses propres lancements, des lancements nombreux en plus. Tous ces lancements sont fermés aux autres lanceurs, ce qui n’est pas le cas en Europe. Spacex fabrique par ailleurs 80% de ses équipements dans son usine quand, chez nous, il faut concilier 12 sites projet européen oblige. Donc critiquer des décisions du passé c’est assez facile, il faut surtout aujourd’hui redéfinir un projet et donner les moyens à Ariane de rester dans la course.