Abattage des bovins interdit en Inde : un marché à récupérer pour la France

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Alors que la vache est un animal sacré en Inde, le pays a pris la décision d'interdire l’abattage des bovins dans  les abattoirs.

Alors que l’on parle beaucoup du "bien-être animal", l’Inde a pris la décision radicale d’interdire l’abattage des bovins dans les abattoirs.

L'inde est le premier exportateur de viande bovine, elle représente un quart des exportations mondiales vers l’Asie, la Chine, le Moyen Orient ou l’Égypte.
Il y a donc un énorme marché à récupérer pour la filière française qui se frotte le main de cette décision aussi radicale que surprennante.
La loi fédérale impose depuis fin mai (le 26 mai) l'interdiction de vendre des bœufs ou des vaches à des abattoirs.

Mais, en Inde, la Vache est un animal sacré !

Oui, la filière bovine est aux mains des Indiens musulmans.
Cette décision est aussi le signe de tensions communautaires entre les Hindous, qui ne mangent pas et ne tuent pas les vaches, et les Indiens musulmans, qui n'ont pas cet interdit.
Dans certaines régions, les tensions sont très fortes. Les Musulmans sont pourchassés sur de simples rumeurs qu'ils auraient mangé du boeuf.
En Inde, la vache est élevée avant tout pour produire du lait et ce n'est qu'en fin de vie, qu'elle est abattu pour la viande. Une viande de qualité moyenne, vendue à bas prix.

Mais, c'est bien toute cette filière qui est menacée par cette décision fédérale qui néanmoins, suscite des résistances. Dans le sud du pays, on refuse d'appliquer cette décision qui vient du pouvoir centrale, à New-Delhi.