"Le système est plus fragile qu'en 2008"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'invité d'europe nuit est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Pour l'économiste Philippe Dessertine, invité d'Europe Nuit, l'économie mondiale reste dans le même scénario que lors de la crise de 2008 avec une explosion des dettes.

Marchés financiers fébriles, pétrole qui dévisse, endettement croissant… L'économie mondiale file-t-elle vers une nouvelle crise majeure, comme de plus en plus de voix le craignent ? "Il est clair que le risque est toujours présent", estime l'économiste Philippe Dessertine, membre du Haut Conseil des finances publiques et invité lundi sur Europe 1.

Pour lui, "nous sommes toujours dans le même scénario que lors de la crise de 2008, un scénario d'augmentation de la dette dans les pays développés. On a eu une bulle immobilière qui a précipité la crise en 2008. Aujourd'hui, nous avons une bulle très très forte de dette, liée à la politique des banques centrales."

C'est cette croissance de la dette souveraine qui pourrait entraîner une crise plus retentissante encore. "En 2008, les Etats ont pu refinancer les banques", rappelle Philippe Dessertine. "Aujourd'hui, les Etats sont peut-être les premières origines de difficultés pour les banques. Par conséquent, le système est plus fragile, ce qui explique les réactions hyper fortes que nous avons depuis un an et demi."

Invité(s) : Philippe Dessertine, membre du Haut Conseil des finances publiques