Pollution : bientôt des pneus verts à base de coquilles d’œuf et de pelures de tomates

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

On aura bientôt des pneus verts, au sens propre comme au figuré, puisque l’on a réussi à fabriquer un pneumatique à base de coquilles d’œuf et de pelures de tomates.

Un mélange qui donnera un pneu vert-kaki, ce qui nous changera des pneus noirs pleins de pétrole d’aujourd’hui.

C’est dommage, il est vrai, d’avoir des voitures électriques qui consomment toujours autant de pétrole dans leurs pneus.

30% du pneu est composé d’un dérivé du pétrole : le noir de carbone. Il pollue énormément et en plus, il est cancérigène.

Des chercheurs de l’Université de l’Ohio aux États-Unis ont trouvé un substitut au noir de carbone. Il y en a plein les poubelles, puisque ce sont des coquilles d’œuf et des peaux de tomates.

Est-ce aussi efficace ?

Oui même peut-être plus efficace car jusqu’ici, on n’arrivait pas à se passer du noir de carbone, parce que c’est lui qui rend le caoutchouc très résistant.

Or la coquille d’œuf a l’avantage d’être poreuse. Donc elle se mélange bien au caoutchouc. Quant à la peau de tomate, elle contient des fibres ultrarésistantes et très stables à haute température. Donc le mélange parfait pour renforcer le caoutchouc.

Ce sera donc facile de reconnaitre les pneus à la tomate et aux œufs. Ils ne seront pas noirs, mais vert-kaki.