Photo : la fin annoncée des télescopes immenses

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

C’est bientôt la fin des objectifs "bazooka" des paparazzis et des télescopes immenses. On arrive désormais à faire la même chose avec un objectif pas plus épais qu’une feuille de carton.

Harvard. Imaginez un objectif de 2 mm, donc la même épaisseur que celui de votre téléphone portable, mais qui est capable de voir l’infiniment petit comme un microscope ou l’infiniment grand comme un méga zoom. C'est qu’on réussit à mettre au point des scientifiques de l’université d’Harvard aux Etats-Unis. Un objectif minuscule, ultra plat, mais qui a les mêmes propriétés optiques qu’un objectif classique avec plein de lentilles.

Motif gravé. A la place des lentilles optiques (concaves, convexes), ils utilisent la même technologie que les semi-conducteurs. Ils gravent un motif microscopique sur une plaque. Ce motif va guider la lumière et la faire converger, diverger exactement comme des verres de lunettes. Du coup, ce n’est plus la forme, ni le nombre de lentilles qui font le grossissement, mais le motif gravé sur la plaque de 2 mm. Une petite révolution dans l’optique.

Peu onéreux. Et ce n'est même pas très cher à l'image d'un objectif d’appareil photo haut de gamme. Comme c’est une technologie de semi-conducteur, ça coûtera le prix d’un petit processeur : une dizaine d’euros. En fait, le seul défaut de la technologie, c’est qu’elle ne fonctionne, pour l’instant, que sur une longueur d’onde lumineuse particulière. En clair… les images sont en noir et blanc ! Donc ça va servir d’abord aux microscopes. Mais ils travaillent déjà à étendre le spectre lumineux.