On pourra désormais transformer les batteries usagées en batteries neuves

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

On a découvert une technique pour augmenter la durée de vie des batteries, on pourra désormais transformer les batteries usagées en batteries neuves.

Apple n’aura plus d’excuse pour ralentir sciemment les iPhone dont la batterie est fatiguée. Il suffira de les brancher sur un chargeur spécial et elles retrouveront leur capacité.
C’est vraiment une découverte importante parce que toutes les batteries ont le même problème : au bout d’un certain temps, elles n’arrivent plus à stocker d’énergie donc l’autonomie chute à vue d’œil. Vous l’avez peut-être déjà constaté sur un vieil ordinateur ou un vieux téléphone. On ne peut plus les utiliser sur batterie, il faut absolument qu’ils soient branchés.
Jusqu’ici, le seul moyen de retrouver de l’autonomie, c’était de changer la batterie, de la remplacer par une neuve. Eh bien un chercheur Franco-Marocain a mis au point une technique qui rajeunit les vieilles batteries. Ce chercheur n’est pas n’importe qui. C’est Rachid Yazami, le co-inventeur de la batterie Lithium-Ion, celle qui est la plus utilisée aujourd’hui.

Et ça fonctionne sur toutes les batteries actuelles ?

Malheureusement non. Il faut d’abord les modifier légèrement pour leur ajouter une électrode supplémentaire. Cette électrode servira ensuite à drainer les composés qui s’accumulent avec le temps et qui empêchent la batterie de tenir la charge.
L’opération dure quand même plusieurs heures. Mais à la fin, une batterie morte retrouve jusqu’à 95% de sa capacité. Et on peut recommencer aussi souvent que nécessaire.

Ça veut dire que les batteries pourront avoir une durée de vie illimitée ?

Quasiment ! Pour les téléphones ou les ordinateurs, ce n’est pas très vraiment critique, car on les change régulièrement (on utilise rarement le même téléphone pendant 10 ans). Mais pour les voitures électriques, les vélos électriques ou même les accumulateurs qui stockent l’énergie solaire ou éolienne, cela pourrait complètement changer la donne. Il n’y aura plus à remplacer les batteries usagées.
Sans oublier que ce sera plus écologique puisque l’on évitera de jeter des batteries dans la nature. Des batteries qui, vous le savez, sont bourrées de produits toxiques.
Ce n’est pas encore la batterie ultime : celle qu’on n’a jamais besoin de recharger. Mais elle polluera moins et on ne pourra pas programmer son obsolescence.