MyEye : des lunettes qui racontent tout ce qu’elles voient

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation, ce sont des lunettes qui racontent tout ce qu’elles voient.

C’est une idée géniale puisque lorsque l’on pointe un panneau dans la rue, le menu d’un restaurant ou même un livre, la petite caméra sur la branche de la lunette va reconnaitre le texte et nous le chuchoter à l’oreille.

Mieux, elle reconnaît les visages et nous précise qui est la personne en face de nous. Elle reconnait également les objets comme une boîte de médicaments, un téléphone ou encore une télécommande.

C’est magique et pourtant ce n’est pas de la science-fiction. Elles s’appellent MyEye et viennent d’être présentées au salon de l’optique par Essilor et Orcam. Elles peuvent changer la vie de tous ceux pour qui les verres correcteurs ne suffisent plus.

Comment les lunettes font-elles pour reconnaître les visages ?

Il faut leur apprendre. La caméra est reliée à un boitier accroché à la ceinture. Dessus, il y a un petit bouton et quand on veut mémoriser un visage ou un objet, on le regarde attentivement, on appuie sur le bouton pour le mémoriser et il n’y a plus qu’à lui donner un nom.

Pour les textes, en revanche, c’est de la reconnaissance de caractères classique. Cela ne fonctionne donc qu’avec des écrits en caractères d’imprimerie aussi bien sur un mur, du papier ou un écran.

Est-ce vraiment efficace ?

Ça marche pas mal. Parfois, elles ont du mal à reconnaître certains caractères ou à prononcer certains mots. Pour les visages, elles sont perturbées dès qu’il y a un chapeau mais c’est quand même beaucoup plus discret que des loupes et elles permettent au malvoyant de retrouver une certaine autonomie.

Malheureusement, comme toutes les lunettes, c’est très cher. Elles coûtent 4.000 € et ne sont pas remboursées par les mutuelles contrairement aux aides auditives et pour cause, jusqu’ici, il n’existait aucune aide pour les malvoyants.

Pour plus de détails sur ces lunettes, cliquez ici.