Moving Platforms : le train à grande vitesse dans lequel on monte en marche

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation de ce matin a de quoi surprendre, puisqu’il s’agit d’un train à grande vitesse dans lequel on monte en marche.

Fini les "Gare de Machin Chose, trois minutes d’arrêt". Le train ne s’arrêtera plus qu’au terminus.

Pour monter dedans dans les gares intermédiaires, on va utiliser des navettes (un deuxième train en fait) qui va rattraper le premier en roulant juste à côté, sur une voie parallèle. Il va se caler à la même vitesse. Là, les portes vont s’ouvrir. Ce qui permettra aux passagers de monter ou de descendre alors que le train est en marche.

C’est impressionnant. La vidéo sur le hashtag #E1Matin.

Ça a l’air dangereux ! Et si les trains ne vont pas tout à fait à la même vitesse ?

En principe, tout est calculé à la virgule près. Et puis la passerelle d’un train à l’autre aura une certaine tolérance. Elle sera souple. On aura l’impression d’être comme dans les soufflets lorsque l’on passe entre deux wagons. Donc il y aura un peu de bruit, ça va bouger, mais ce sera sécurisé.

C’est un délire d’artiste ou un projet sérieux ?

Non, c’est très sérieux. Ça s’appelle Moving Platforms. C’est un projet porté par une équipe d’ingénieurs anglais spécialisés dans les transports. Ils se sont rendu compte que les trains à grande vitesse perdaient énormément de temps à ralentir, s’arrêter et réaccélérer. Du coup, ils ne roulent à pleine vitesse que la moitié du temps. Avec leur système, ils pensent diviser par deux la durée de certains trajets.

Mais évidemment, pour que ça marche, il faut que les trains soient parfaitement à l’heure. Ce qui n’est pas gagné.

Pour plus de détails, cliquez ici.