Los Angeles : des lampadaires équipés de micros de surveillance

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation ce matin, c’est une nouvelle façon de surveiller les rues avec des lampadaires équipés de micros de surveillance.

On parle bien de micros et pas de caméras.

Ça va commencer à Los Angeles aux États-Unis avec des lampadaires qui analysent le bruit ambiant. Dès qu’ils identifient le son d’un accident, ils donnent l’alerte pour que les secours arrivent plus rapidement.

Il faut savoir que Los Angeles est déjà équipé de tout un réseau de lampadaires connectés, ils auront donc juste à ajouter un microphone.

C’est étonnant, pourquoi des micros et pas des caméras ?

Pour deux raisons : d’abord, il y a eu des études. Les habitants se sentaient moins surveillés avec des micros, qu’avec des caméras.

Ensuite, en informatique, le son pèse beaucoup moins lourd que l’image. Donc il est plus rapide et plus facile à analyser. Vous connaissez peut-être l’application Shazam ? Celle qui reconnaît n’importe quel morceau de musique. Là, ils font la même chose avec les bruits d’accidents mais aussi d’explosions, de coups de feu ou même des cris, un appel à l’aide par exemple.

Ça ne pose pas de problèmes de la vie privée ?

Eux considèrent que non, puisque l’on est dans l’espace public. En plus, avec tout le brouhaha de la rue, le système aura du mal à distinguer les conversations.

Certains finiront cependant sûrement par tiquer parce qu’on commence par repérer les cris, puis on finit par identifier certains mots et là, ce n’est plus la même chose.

Pour plus de détails, cliquez ici.