L'évaporation : une nouvelle source d'énergie renouvelable

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Vers une nouvelle source d’énergie renouvelable : générer de l’électricité rien qu’avec l’évaporation de l’eau.

On connaissait le solaire, l’éolien et l’hydroélectrique avec les barrages, on a trouvé une nouvelle source d’énergie renouvelable. Il s’agit de l’évaporation.

C’est assez surprenant, mais on peut générer de l’électricité rien qu’en laissant sécher du linge dehors. Il existe même une voiture qui fonctionne uniquement grâce à l’évaporation de l’eau –Pas une grosse voiture, juste un modèle réduit. Mais cela donne une idée du potentiel.

Mais comment ça marche ?

Il faut s’imaginer une éponge. Quand elle mouillée, elle gonfle. Or quand l’eau s’évapore et qu’elle sèche, l’éponge se contracte. Eh bien, il est possible de récupérer l’énergie de ces mouvements.

C’est ce qu’ont fait des scientifiques de l’Université de Columbia aux États-Unis. Ils ont mis au point un système avec des millions de micro éponges posées au-dessus d’un lac, qui génèrent de l’électricité en séchant par évaporation.

Une énergie propre qui, en plus, n’est pas tributaire de la météo puisque l’évaporation a lieu tout le temps. Votre ligne par exemple, il sèche la nuit, le jour, qu’il y ait du vent ou pas, évidemment plus ou moins vite, mais l’eau s’évapore quand même.

Et cela pourrait remplacer une centrale au charbon par exemple ?

Effectivement et c’est d’ailleurs ce que prouve une étude publiée cette semaine dans la revue Nature.

Ils ont pris comme exemple les États-Unis. Si l’on utilisait tous lacs, réservoirs et rivières du pays, il serait possible de générer plus de 300 gigawatt d’électricité, soit quasiment l’équivalent de toutes les centrales nucléaires du monde.

C’est donc énorme. Mais cela reste théorique puisqu’évidemment, on ne peut pas recouvrir tous les lacs et les rivières. Et surtout, nous en sommes encore au stade de la recherche. On n’a encore jamais construit de centrale à évaporation. Donc il faudra savoir combien cela coûte et vérifier qu’il n’y ait pas d’impact sur l’environnement.

Mais il est bon de savoir que l’on a potentiellement une nouvelle source d’énergie renouvelable complément du solaire et de l’éolien.

Pour plus de détails, cliquez ici.