Diabète : une lentille de contact qui contrôle la glycémie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une innovation qui devrait intéresser les diabétiques, une lentille de contact qui contrôle la glycémie.

Qui la contrôle dans l’œil ?

Oui, dans l’œil ! Cela va même plus loin : si on porte cette lentille et que l’on dépasse un seuil critique, par exemple s’il faut prendre de l’insuline, une petite lumière va nous prévenir directement dans notre champ de vision.

C’est une lentille que l’on doit à des scientifiques de l’Institut National de Sciences et Technologies de Corée du Sud. Ils ont mis au point un système capable de déterminer le taux de sucre dans le sang à partir du liquide qui humidifie les yeux –donc à partir des larmes. Et ils ont réussi à tout faire tenir dans une lentille de contact souple. Un véritable tour de force. Ils ont même rendu l’électronique totalement transparente pour obtenir une lentille discrète qui ne gêne pas la vue. 

Pourquoi une lentille de contact, ce n’est pas très confortable ?

C’est quand même plus confortable que de se piquer le doigt, plusieurs fois par jour, prélever un peu de sang et l’analyser pour contrôler sa glycémie.

Il y a une véritable quête depuis des années pour arriver à mesurer le taux de sucre dans le sang sans passer par une aiguille. C’est même le Graal des diabétiques : pouvoir contrôler sa glycémie en permanence sans avoir à y penser et surtout, sans que cela se voie. Avec cette lentille de contact, on a peut-être trouvé un début de solution. 

Mais est-ce que c’est aussi fiable qu’une piqure ?

C’est ce que devront prouver les essais cliniques : qu’il y a une corrélation parfaite entre ce que l’on observe dans les larmes et le taux de sucre dans le sang. Pour l’instant, les tests n’ont été effectués qu’en laboratoire. Mais s’ils sont validés sur de vrais patients, cela pourrait vraiment changer la vie des diabétiques. Plus de piqûres, un petit point rouge dans le champ de vision qui prévient discrètement…

Ne restera plus qu’à se lancer dans une autre quête : celle de l’injection d’insuline sans aiguille. Mais là, c’est une véritable chasse aux chimères. Car on n’a malheureusement pas la queue d’un début de solution.