Cuisine : un robot pour remplacer un grand Chef

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

On connaissait les robots de cuisine qui mélangent les ingrédients à notre place, voici maintenant le robot humanoïde qui fait carrément la recette tout seul.

La démo ressemble à un film de science-fiction.
Imaginez une cuisine aménagée classique, sauf que deux bras robotisés descendent au-dessus du plan de travail et se mettent à attraper la casserole, prendre les ingrédients, couper, mélanger, rissoler, etc.
Rien à voir avec les robots-cuiseurs. Là, il y a du doigté, il peut faire des sushis et même dessiner un petit cœur avec la sauce sur l’assiette quand il a fini.
L’intérêt, c’est de pouvoir cuire n’importe quoi exactement comme le ferait un chef.

Comment fait-il ? Il y a un truc ?

Il triche ! En fait, un vrai chef a déjà fait la recette et tous ses mouvements ont été enregistrés avant d’être tout simplement reproduits par le robot.
C’est le même principe que celui des robots industriels qui peignent les voitures. Ça permet d’avoir une parfaite dextérité et des mouvements très fluides.
Ce robot cuisinier, on le doit aux Anglais de Moley Robotics. C’est évidemment du haut de gamme puisque le premier prototype coûte la bagatelle de 60.000 euros. Mais l’objectif, c’est d’arriver à le commercialiser autour de 15.000€ pour réellement concurrencer un chef humain à domicile.

Sait-on quand il arrivera dans nos cuisines ce robot ?

Dans nos cuisines, pas tout de suite : la société parle d’une commercialisation en 2021.
En revanche, on devrait en trouver beaucoup plus tôt dans les restaurants. Et ce, pour une raison toute simple : ça permet de garantir, qu’à chaque fois, la recette sera faite à l’identique et donc qu’elle aura toujours exactement le même goût. En plus ça reste du fait main, même si c’est des mains de robot.
Devinez qui sont les premiers à les expérimenter ? Les Fastfoods, pour réduire les frais de personnel.