Crispr : vers des fruits et des animaux light

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Régime allégé ce vendredi puisque l’on va bientôt cueillir des fruits light et élever des cochons light.

On connaissait les boissons et les produits laitiers allégés, voici maintenant des fruits et même des animaux light avec par exemple, des cochons beaucoup moins gras.

Des petits cochons tout potelés mais avec 25% de gras en moins. Donc pas besoin de passer par un procédé industriel ou d’affamer les bêtes. Le jambon, le pâté, les rillettes seront automatiquement light.

Évidemment, il y a truc. Une fois de plus, c’est grâce à la technologie Crispr, celle qui permet de modifier très précisément les gènes.

Cette fois, en l’occurrence, on a modifié un gène du cochon pour lui permettre de brûler ses graisses quand il cherche à se réchauffer.

Les cochons sont les rares mammifères à ne pas réguler leur température en brûlant les graisses. C’est aussi pour cela qu’ils sont si gras.

Après les OGM, les Animaux Génétiquement Modifiés. On va les retrouver dans nos assiettes ?

Non, il y a peu chance. La réglementation européenne est très claire : interdiction totale d’élever, d’importer ou même d’utiliser des animaux génétiquement modifiés dans les recettes.

Ce sont des chercheurs chinois qui sont à l’origine de ces porcelets allégés. Donc peut-être qu’un jour, on les retrouvera dans les boucheries chinoises. Mais en Europe, ce sera difficile.

En revanche, on verra bientôt des fruits allégés dans nos assiettes. Puisque, depuis quelques jours en Espagne, on commercialise des bananes et des avocats light.

Là aussi, c’est le résultat d’une manipulation génétique ?

Non, en Europe, c’est interdit. Les OGM sont très encadrés.

Ils ont utilisé une méthode traditionnelle. Croiser les espèces qui produisent le moins de gras. Ce qui permet, par exemple, d’avoir des avocats avec 30% de matières grasses en moins.

Des avocats light ! C’est la toute-puissance du marketing.

Donc, que ce soit par croisement ou par manipulation génétique, il faut s’attendre à voir de plus en plus d’aliments étiquetés « light » dès la cueillette ou l’élevage.

Et avec tout cela, on finit par oublier le goût. Or c’était Philippe Vandel, ce jeudi, qui rappelait l’importance du gras pour exalter les saveurs.

Pour plus de détails, cliquez ici.