Avion : vers la fin des pistes d'atterrissage ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Pour la première fois, on est arrivé à faire atterrir un avion comme un oiseau, c’est-à-dire sur quelques centimètres.

Pour le moment, c’est encore un modèle réduit. Mais cela signifie qu’on va peut-être vers la fin des pistes d’atterrissage.

Vous avez déjà vu un oiseau atterrir, c’est extrêmement gracieux. Il peut se poser sur un fil, sur une corniche.

Des scientifiques de l’Université de Bristol en Angleterre se sont inspirés des oiseaux pour créer ce fameux avion capable de s’arrêter net sur un tout petit emplacement. Ce qui serait très pratique, par exemple, pour livrer l’aide humanitaire quand il n’y a pas de piste d’atterrissage.

Comment c’est possible ? Il y a des hélices, des plumes sur les ailes ?

Non, c’est un avion assez classique.

Ils ont simplement articulé le bout des ailes pour pouvoir reproduire la trajectoire et le mouvement d’un oiseau qui atterrit. C’est que l’on appelle du « biomimétisme » : la technologie qui s’inspire de la nature.

Là, on parle d’un avion en modèle réduit. Il y a des chances de le voir sur des avions de ligne ?

Peut-être pas sur des avions de ligne parce que ce ne serait pas très confortable pour les passagers. Vous imaginez, arrêter net un gros avion de 300 places, il y a tellement d’inertie que ça donnerait la nausée.

En revanche, sur des drones, des petits avions de 2-3 places, c’est parfaitement envisageable. Ça permettrait de s’arrêter gracieusement au milieu d’un champ.

Reste maintenant à inventer le système qui permettra de redécoller comme un oiseau.

Pour plus de détails, cliquez ici.