Les banques pourraient réduire le nombre de distributeurs automatiques de billets

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Après la diminution du nombre d'agences bancaires, les établissements se penchent sur une réduction du nombre de distributeurs de billets.

On se souvient de la flambée des distributeurs automatiques dans les années 2000. Les banques croyaient alors avoir trouvé la martingale pour diminuer le nombre de guichetiers en automatisant les retraits de cash eh bien aujourd’hui mêmes ces robots leur coûtent trop cher. Il y en surtout trop, alors que les clients utilisent de moins en moins d’argent liquide. Résultat : les différentes enseignes bancaires réfléchissent à l’idée de partager ces distributeurs pour en diminuer les coûts. L’idée est simple  il s’agit de créer des centres de retrait d’argent en marque blanche, plus aucun logo n’y figurera, l’essentiel c’est de partager la facture.

Disparition programmée de l'argent physique. Pour l'heure, les distributeurs vont continuer d'avoir leur place dans le paysage urbain, mais il se pourrait bien qu'à terme, ils finissent par disparaître complètement. C’est le sens de l’histoire tout simplement parce que l’argent physique lui-même va disparaître. Bientôt on paiera avec son téléphone, avec sa montre connectée ou avec sa bonne vielle carte bancaire.

Des clients réticents. Cette disparition programmée ce sont avant tout les banques qui la souhaitent parce que gérer des billets ou des pièces de monnaie, ça leur coûte très cher notamment pour des raisons de transport et de sécurité, mais du côté des clients, c’est une autre histoire, une majorité se déclarent encore attachés au billet de banque qu’ils considèrent plus sûrs qu’une transaction électronique et qui est encore pour eux le seul paiement complètement gratuit.