Triomphe du low cost : la Dacia Sandero est la voiture la plus vendue en France en 2017

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

La voiture la plus vendue en France auprès des particuliers est une voiture low-cost : la Dacia-Sandero.

Elle a un prix de vente imbattable de 8.000 euros dans sa version basique.
Alors, attention, la Sandero est la voiture la plus vendue auprès des particuliers, qui ne représentent que la moitié du marché en France. L'autre moitié, ce sont les entreprises et les loueurs mais, eux, veulent du service. Or, Dacia ne propose pas de service.
Chez Dacia, on achète la voiture et c'est d'ailleurs ce qui plait au consommateur, ce côté basique et sans chichi.
Et puis autre point fort inattendu pour une voiture premier prix, dont on pourrait se dire que la qualité est moyenne, c'est la fiabilité.
Et ça s'explique. Renault, la maison mère de Dacia, n'utilise pour concevoir ces modèles low-cost que des pièces d'ancienne génération qui ont donc fait leur preuve, qui ne sont pas au top de la modernité mais qui ne cassent pas.
Donc, robuste et pas cher, les acheteurs ont l'impression de faire une excellente affaire.
Si bien que, fait rarissime dans l'automobile, comme ils ont l'impression de faire une bonne affaire, les acheteurs ne réclament pas de ristourne. Les voitures sont vendues au prix catalogue.
Résultat, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ces voitures premiers prix vendues 8.000 euros sont très rentables. Renault ne donne pas de chiffres mais on parle d'une marge proche de 10% contre une moyenne de 6%.

C'est donc tout bénéfice pour Renault ! Pourquoi est-ce que d'autres constructeurs ne se lancent pas, eux aussi, sur ce marché du "Low-Cost" ?

Beaucoup ont essayé dont Volkswagen, mais personne n'y est arrivé. Faire simple, c'est très compliqué.
Et là, il faut saluer la qualité des ingénieurs de Renault. Renault qui a trouvé là, avec le low-cost, un vrai créneau, dont il est leader mondial.
Renault communique beaucoup sur la voiture électrique, mais dans la réalité, ce qui cartonne c'est le low-cost qui représente aujourd'hui plus du tiers des ventes du groupe.
En Inde, par exemple, Renault vend la KWID au prix imbattable de 3.500 euros pour une voiture neuve, une Renault !
Car dans tous ces pays comme l’Inde, le Brésil ou la Russie, les modèles low-cost sont vendus sous la marque Renault.

Est-ce que cela ne risque pas d'abimer la "marque" Renault ?

C'est un risque mais en même temps, quand vous vendez du "robuste et pas cher", ça marche.
C'est vrai, il y a un risque d'image.
C'est pour cela que Renault préfère communiquer sur la voiture électrique, la voiture connectée mais la vraie réussite mondiale et unique de Renault, c'est bien le low-cost.