Modèle agricole : ne faudrait-il pas passer au haut de gamme ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Scènes d'émeutes, hier, dans plusieurs supermarchés, pour profiter d'une maxi-promotion sur le Nutella.
Cela montre que le gouvernement aura bien du mal à limiter les promotions comme il compte le faire.

Mercredi prochain, pour sauver la filière agricole, le gouvernement va présenter un texte de loi qui vise à limiter les promotions dans les magasins à 34%, maximum, pas plus.
Ce jeudi, et on peut d'ailleurs penser que l'opération a été lancée exprès, Intermarché a lancé une promo de - 70% sur le nutella.
Effet garanti dans les supermarché où ce fut la ruée au point que la police a dû parfois intervenir. Des vidéos tournent sur les réseaux sociaux.
Tout cela montre bien que les prix cassé et les promotions c'est dans l'ADN de la grande distribution et que les gens raffolent de ces maxis-promo.
Donc, oui, on souhaite bien du courage au gouvernement qui veut interdire ces prix cassés.

Le monde agricole est laminé par ces "maxi-promo" qui font que beaucoup d'agriculteurs doivent vendre à perte !

Effectivement, mais peut-être faudrait-il changer de modèle agricole, abandonner ce modèle qui consiste à produire toujours plus et toujours moins cher. Sur ce créneau, les autres sont plus fort que nous.
En Allemagne, des fermes usines comptent jusqu'à 10.000 bêtes.
Est-ce ça l'avenir ? L'ultra-productivisme, au moment où la consommation de viande diminue et que les gens veulent manger plus sain ?
Non, sur ce secteur, il faut opérer, le même mouvement que celui que nous avons opéré dans le vin.
En 50 ans, la consommation de vin a été divisée par deux mais la qualité s'est envolée, au point que le vin français s'exporte dans le monde entier.
Voilà, le chemin à suivre, la montée en gamme, apporter de la valeur.

Concrètement, ça veut dire quoi "monter en gamme" ? Quels types de produits ?

Des poulets fermiers sans antibiotique, du lait bio ou du jambon sans nitrite pour qu'il soit plus rose.
D'autant que sur ce créneau du "haut de gamme", la France est ultra légitime. Nous sommes le pays de la gastronomie de Paul Bocuse et non pas du sandwich sous cellophane.