Automobile : malgré la guerre anti voiture, le secteur se porte de mieux en mieux

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Axel de tarlé vous parle économie est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Carole Ferry fait un point sur l'économie.

Carole Ferry remplace Axel de Tarlé le jeudi 2 novembre et le vendredi 3 novembre 2017.

Très bonne nouvelle pour l'industrie : les ventes de voitures neuves ont augmenté de plus 13% en octobre sur un an, une croissance exceptionnelle.

Donc à priori, la guerre anti voiture menée par Anne Hidalgo et Nicolas Hulot, ne freine pas la frénésie d'achat ?

Non, parce que plus de 80% des Français utilisent leur voiture tous les jours et que le parc automobile vieillit, les voitures ont près de neuf ans en moyenne.

Avec la crise, tout le monde a repoussé son achat. L'industrie automobile en a d'ailleurs terriblement souffert.

Mais aujourd'hui, l'économie reprend des couleurs. On peut emprunter pour pas cher car les taux d'intérêts sont toujours très bas. Changer sa voiture redevient donc une priorité pour ceux, bien sûr, qui en ont les moyens.

Qu'est ce qui se vend le mieux ?

Les fans de voitures, le savent bien, la star  du moment qui a ringardisé la Berline c'est :  le SUV !

Pour ceux qui sont moins fans d'automobile, ce sont ces 4*4 de villes que l'on voit de plus en plus sur les routes. Des voitures assez haute, un peu large, qui consomment plus que les autres et donc polluent un peu plus, mais peu importe, les automobilistes se l'arrachent.

À tel point que PSA, qui fermait des usines il y a quelques années, n'arrive plus à faire face à la demande de sa 3008 aujourd'hui.

À l'usine de Sochaux, les équipes ont été renforcées, la cadence aussi et malgré tout il y a encore des mois d'attente.

Alors revers de la médaille, les SUV se vendent tellement bien que les autres modèles en pâtissent hormis les petites voitures qui ont toujours autant de succès. Mais les grosses berlines et même les monospaces, se vendent beaucoup moins bien.

Mais alors quand Nicolas Hulot dit qu’il n’y aura plus de voiture essence et diesel en 2040 ? C'est un combat perdu d'avance ?

Non parce que la voiture ne disparaitra pas c'est sûr. Même l'Ademe, l'agence de l'environnement le dit : "ce sera toujours 60% de nos déplacements en 2050". Mais les constructeurs travaillent effectivement sur de nouveaux moteurs plus propres : hydrogènes, électriques ou hybrides. Donc ce combat contre la voiture polluante pourrait bien finir par porter ses fruits. De là  à voir pro et anti voiture fumer le calumet de la paix, on y est pas encore.