23 mars 1857, la naissance de l’ascenseur

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 23 mars 1857,

Le jour où Elisha Otis inaugure à New York, dans un grand magasin sur Broadway, le premier ascenseur à usage public. La nacelle pouvait transporter cinq à six personnes, c’est-à-dire 450 kilos maximum. Et il ne fallait pas être pressé. L’invention de monsieur Otis ne s’élevait qu’à la vitesse d’un mètre toutes les trois secondes.

1857, ce n’est pas si vieux comme invention.

Non. Mais attention, le principe existait déjà. On n’a pas attendu la révolution industrielle pour installer des ascenseurs manuels facilitant l’accès, par exemple, à des monastères haut perchés. Il suffisait d’une nacelle, de cordes, de poulies, et bien sûr de quelques bras solides pour hisser la machine. A Versailles, sous Louis XV, existait une "chaise volante" conçue pour la duchesse de Châteauroux, favorite en titre. A partir du XIXème siècle, l’engin devient motorisé et sécurisé !

Savez-vous si les gens de l’époque peur de prendre l’ascenseur ?

Bien sûr qu’ils avaient peur ! Jusqu’à Otis, c’était un simple câble qui retenait la nacelle. Le génie d’Elisha Otis, c’est d’avoir su convaincre le public que sa machine était sans risque. Pour ça, quatre ans avant l’inauguration de ce 23 mars, il s’était prêté à une petite démonstration, au Crystal Palace de New York. Devant la foule, il s’était élevé sur un plateau de levage. Arrivé à une hauteur impressionnante, il demanda avec emphase à son assistant, un peu comme un magicien, de couper le câble. L’assistance a retenu son souffle, la corde a lâché, on a entendu quelques cris, mais très vite la plateforme s'est immobilisée. Otis venait de démontrer l’efficacité de son frein de secours ! La population fut rassurée : l’ascenseur pouvait prendre son envol "commercial". Avec le succès que l’on sait. Ce qui n’empêche pas, même au XXIème siècle, les pannes et les ratés, parfois dangereux, mais ça, c’est une autre histoire…

Et l’histoire, on la retrouve à 14 heures, sur Europe1. 

Nous évoquerons Louis II, romantique et fantasque roi de Bavière !