23 juin 1988 : La 1ère évocation du réchauffement climatique et du phénomène de l’effet de serre

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 23 juin 2017, mais en quel 23 juin partons-nous ?

Le 23 juin 1988. Pour la première fois, l’influence des activités humaines sur le changement climatique est évoquée publiquement. Le scientifique américain, James E. Hansen, climatologue de la NASA, alerte les autorités sur le fait que l’atmosphère terrestre est en train de se réchauffer, c’est le fameux effet de serre.

Et pourquoi l’évoque-t-il à cette date précise ?

Parce que le Sénat des États-Unis a organisé une commission pour essayer de comprendre les raisons d’une vague de chaleur exceptionnelle qui frappe les États-Unis. C’est souvent lorsque l’on se brûle que l’on prend conscience du danger... En l’occurrence, c’est le parc de Yellowstone qui est en feu et la sécheresse est rude.

Mais on ne découvre pas les changements climatiques dans les années 80 ?

Non. Les études sont nombreuses déjà. Mais pour la première fois, les mécanismes à l’œuvre, le rôle de l’homme, est ouvertement dénoncé. La même année, en novembre 88, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) est créé par l’ONU. Il s’agit de collecter toutes les données scientifiques sur cette question d’un réchauffement climatique, et éventuellement trouver des solutions pour retourner la vapeur ! Aujourd’hui, c’est un débat courant, bien sûr, mais la prise de conscience aura été longue. En décembre, à Paris, la COP 21, la conférence des Nations Unis sur les changements climatiques, doit aboutir à un nouvel accord international pour le climat. Ce pourrait bien être une étape.