12 avril 1966, la photo du siècle de Salut les Copains

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 12 avril 1966,

Il y a exactement 50 ans. Ce jour-là, le photographe Jean-Marie Perier déclenche son appareil photo devant les plus grandes stars yéyé de l’époque, en France : Johnny Hallyday, Claude François, Antoine, Sylvie Vartan, Serge Gainsbourg, Dick Rivers entre autres. C’est le portrait d’une génération. Ils sont 46, réunis, pour ce qu’on peut appeler la photo du siècle !

Pourquoi sont-ils tous réunis au fait ?

Pour la version papier de Salut les copains, bien sûr. La photo sera en fait le poster central qui sera publié dans le magazine 47, en juin. Un collector ! Il faut bien se rappeler que tous ces gens sont adulés dans les années 60, certains le sont encore d'ailleurs.

Ça n’a pas dû être facile de réunir tout le monde.

Vous avez raison. Jean-Marie Perier raconte qu’il a fallu trois semaines pour organiser la séance photo. Certains ne sont pas à Paris, il faut louer des voitures et des avions privés. Finalement, le pari est réussi ; tout le monde est là en ce 12 avril 66. Ou presque. Franck Alamo par exemple manque à l’appel : il effectue à cette époque son service militaire !

La photo ressemble un peu à une photo de classe, sauf que là, il y a certainement quelques égos à ménager.

Oui. Il ne faut vexer personne. N’empêche. Jean-Marie Perier veut quand même mettre en avant Johnny, d’une manière ou d’une autre. C’est quand même lui le chef de famille ! Alors, il a une idée. Sur le mur du fond, il pose une échelle, comme si le décor était en cours de construction. Il place Johnny devant et, au dernier moment, il demande à Johnny de grimper un barreau. Et voilà ! Johnny, effectivement, domine la scène. Rétrospectivement, la photo est amusante à regarder. France Gall et Michel Berger y figurent tous les deux, mais ils ne se connaissent pas encore vraiment ! Enfin, ça, c’est une autre histoire…

Et l’histoire, on la retrouve à 14 heures, sur Europe1. 

Nous évoquerons le pape des peintres naïf : un certain Douanier Rousseau.