11 décembre 1997, adoption du protocole de Kyoto

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 11 décembre 1997 :

Jour de la signature du protocole de Kyoto, au Japon. C’était alors la COP 3. Et déjà il s’agissait de réduire les émissions de "gaz à effet de serre". C’est-à-dire, le gaz carbonique, bien entendu, mais aussi le méthane, les halocarbures, comme ceux utilisés pour les climatisations, le protoxyde d’azote etc. Théoriquement, l’adoption de ce traité international impliquait des engagements juridiquement contraignants.

A-t-il été signé par tous les représentants ?

Signé, oui mais pour ce qui est de l’entrée en vigueur, il a fallu attendre qu’au moins 55 pays aient ratifié le texte. Ce ne fut le cas que le 16 février 2005, huit ans après ! Encore les États-Unis, par exemple, ne l’ont-ils pas ratifié du tout. Le protocole avait été signé par l’administration Clinton, en 97, mais le Congrès a refusé d’entériner. En acceptant ce protocole, les pays s’engageaient à baisser leur émission de gaz de 5% en moyenne sur la période 2008-2012. Aujourd’hui, 196 parties (195 États + l’Union européenne) l’ont ratifié. Mais seuls 37 pays industrialisés se sont réellement engagés.

Pourtant, ce traité était considéré comme contraignant.

Contraignant sur le papier, pourrait-on dire. Dans les faits, les sanctions éventuelles n’ont jamais été définies. C’est tout le défi de l’actuelle COP 21 d’ailleurs : signer un accord vraiment contraignant sur un plan juridique. Mais pour être poli, je dirai que c’est une autre histoire…

L’histoire, on la retrouve tout à l’heure à 14 heures, sur Europe1. 

Nous évoquerons le temps radieux des fêtes galantes.