Comment interpréter les messages que notre corps nous envoie ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Anne Cazaubon nous invite à écouter notre corps afin d'arriver à comprendre les signaux qu'ils nous envoie.

Vous connaissez peut-être ce dicton qui dit "prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester". Alors, loin de moi l’envie de vous parler "régime et sport en salle", ça n’est pas vraiment mon crédo, qui lui s’approcherait plus d’un "accepte-toi telle que tu es et prends soin de ton corps, parce que tu n’en as qu’un et a priori, le même jusqu’au bout de ta vie !" Alors aujourd’hui, je vous invite à écouter les signaux faibles que ce véhicule que la vie vous a donné, vous envoie. Parce qu’on se voit faire. Pour ce qui est de notre voiture (la vraie), on lâche les chiens ! On se plie en quatre, on appelle tous les garages de France et de Navarre dès que la jauge d’huile clignote ou que l’ampoule de l’un de nos phares rend l’âme. En revanche, dès qu’il s’agit de notre corps, on le bâillonne, on étouffe ses cris, on se fiche des vertiges à répétition qu’ils nous envoie, de ces plaques d'eczéma qui apparaissent depuis quelques semaines sur les bras, de ces migraines incessantes… Bon, la liste est longue mais vous voyez exactement là où je veux en venir. Que vous dit votre corps, avec cette maladie, avec ce "mal a dit" ?

J’aime bien ce proverbe tibétain qui dit que "si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier !" Et quand il crie, la maladie est déjà là. Mais le développement personnel, c’est en amont qu’il joue son rôle essentiel ! Oui, lorsque vous ressentez un symptôme, votre corps vous parle. Et au lieu de se contenter de le faire taire, on peut écouter ce symptôme, qui peut nous donner de précieuses clés d’évolution. Alors aujourd’hui, je vous invite à vous poser quelques questions. A vous aussi, vous faire passer le contrôle technique, la révision des 5.000 !

Commencer par s'hydrater

Et ça commence par boire régulièrement de l’eau. Si vous saviez le nombre de gens qui vivent déshydratés ! J’ai téléchargé une application l’autre jour, justement, qui m’invitait à boire de l’eau à chaque fois que nécessaire pour mon corps. Et j’étais surprise de réaliser à quel point, on "oublie" souvent de s’hydrater. Alors à vous de vous interroger. Quand est-ce que vous buvez de l’eau ? Est-ce que vous répétez : "Oh moi, j’ai jamais soif, alors je ne bois pas d’eau !" Est-ce que vous ne buvez que quand vous avez soif ? Ou est-ce que vous buvez régulièrement de l’eau tout au long de la journée ?

De la même manière, que faites-vous quand vous vous sentez fatigué ? Est-ce que vous vous allongez quelques minutes ? Est-ce que vous luttez ? Ou est-ce que vous prenez un (12ème) café ? C’est intéressant aussi d’écouter votre corps avant de s’alimenter. C’est l’heure de passer à table et vous n’avez pas faim, ça arrive. Est-ce que vous allez quand même manger (en ayant peur d’avoir faim plus tard) sans écouter le sentiment de satiété que vous envoie votre corps pour l’heure ? Ou est-ce que vous allez écouter votre corps ?

C’est d’ailleurs émouvant de se regarder en face. De constater "tout ce que l’on demande à notre corps de faire", tout ce qu’il fait sans que l’on s’en rende compte. C’est émouvant aussi de penser à le remercier pour cela en lui offrant un bain, en se passant de la crème, en le reposant. Alors pour aujourd’hui, je vous invite à vous demander ce que vous pourriez faire pour d’avantage écouter votre corps, pour d’avantage prendre soin de lui.