Comment bien choisir son stage de développement personnel ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Vivre le développement personnel au travers d'un stage peut nous aider à faire des pas de géant dans la vie. Mais avant de choisir son stage, il est préférable de se poser quelques questions, comme le note Anne Cazaubon.

Chaque jour, elle nous livre son Antidote de développement personnel et Anne Cazaubon, aujourd’hui, on passe à la pratique !

Oui parce que le développement personnel, ça se vit, et ça s’expérimente ! J’aimerais tellement vous dire qu’en lisant trois ou quatre livres sur la méditation, sur la paix intérieure ou sur comment se débarrasser des pervers narcissiques, votre vie va changer du jour au lendemain. Sauf qu’il en est tout autrement ! Moi aussi j’ai longtemps cru que je pourrais "m’auto-analyser" toute seule avec des bouquins, que je n’avais pas "besoin" d’aide, ou d’aller consulter, que j’allais me dépatouiller comme une grande avant de me rendre compte que je ne faisais que multiplier les scénarios à répétition, que je laissais un boulevard à mon inconscient pour me jouer de sales tours et que je tournais en rond, à multiplier les scènes d’auto-sabotage, tout simplement !

Oui, il peut arriver un moment, où "savoir prendre soin de soi", c’est faire appel à un professionnel de l’âme. Alors, comprenons-nous bien : je ne minimise pas le chemin que l’on peut faire en lisant ou en découvrant un auteur. Au contraire, les livres ont ce fabuleux pouvoir d’ouvrir à d’autres formes de pensée, à d’autres philosophies de vie, à d’autres chemins possibles, mais je crois et j’ai fait l’expérimentation, qu’aller justement vivre le développement personnel dans des stages peut véritablement vous faire faire des bonds de géant dans votre vie. Pour vous aider à comprendre, je partage avec vous ce que m’avait dit une thérapeute : "Vous aurez beau lire le mot vin 200 fois, vous n'en serez pas moins ivre !"

Eh bien, c’est un peu pareil pour le développement personnel. C’est en intégrant de nouvelles habitudes dans notre quotidien que notre vie va changer et c’est en expérimentant tout cela, dans la vie, dans la matière, que les choses vont bouger. Comprendre face à un psychologue, à un psychiatre, à un thérapeute, ce qui entrave votre vie, ce qui fait barrage à votre réussite, ce qui freine vos amours, permet à vos cellules d’intégrer ce nouveau message, de déprogrammer les anciens scénarios à répétitions pour reprogrammer le positif. Il y a donc l’accompagnement en individuel, la thérapie pratiquée auprès de professionnels (le mieux étant quelqu’un que l’on vous recommande et je n’entrerai pas ici dans le débat "bon ou mauvais psy", ça n’est pas le propos) et c’est le même débat que "bon ou mauvais journaliste", "bon ou mauvais patron", "bon ou mauvais médecin". Comme dans tous les milieux, il y a "à boire et à manger" et le milieu du développement personnel ne déroge pas à la règle.

Alors justement, quelles sont les questions à se poser avant de s’inscrire à un stage de développement personnel ?

Le développement personnel sérieux, et le thérapeute sérieux, c’est celui qui ne vous fait rien miroiter. C’est celui qui ne se pose pas en posture de "moi je sais" et "vous ne savez rien, jeunes petits padawans que vous êtes". En revanche, s’il ou elle vous aide à vous poser des questions (sans fournir de réponses), s’il ou elle propose (et non impose) des exercices pour vous aider à prendre conscience de certains de vos blocages (pour qu’ensuite, dans votre vie, vous puissiez modifier vos comportements ou vos croyances, bref, tout ce qui génère votre mal-être), alors là, vous êtes au bon endroit, avec la bonne personne pour avancer et faire sauter ensemble quelques-uns de vos verrous intérieurs. Il est également de votre responsabilité de prendre les renseignements nécessaires avant de vous inscrire : où et comment s’est formée la personne qui anime le stage ? À quelle structure (école, association) est-il affilié ? Fait-il l’objet d’une supervision (vous savez, les psy, vont eux aussi voir des psy, pour ajuster au mieux leur travail et eux aussi progresser, avancer) ? Enfin, les prix des stages doivent être ceux pratiqués par le marché. Une fois ces filtres de vigilance levés, libre à vous de vivre un magnifique stage, porté par l’énergie positive du groupe pour en revenir allégé et un peu plus "vous-même".